Agressions sexuelles: le Dalaï Lama savait

Pays-BasLe Dalaï Lama «avait connaissance» d'agressions sexuelles commises par des enseignants bouddhistes, a-t-il dit samedi.

Image d'archive du Dalaï-Lama.

Image d'archive du Dalaï-Lama. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Dalaï Lama a affirmé samedi à la télévision publique néerlandaise avoir eu connaissance depuis les années 1990 d'agressions sexuelles présumées commises par des enseignants bouddhistes.

Le chef spirituel tibétain effectuait une visite de quatre jours aux Pays-Bas où il a rencontré vendredi des victimes d'agressions sexuelles présumées commises par des enseignants bouddhistes. Il répondait ainsi à l'appel de douze d'entre elles qui avaient lancé une pétition afin qu'une réunion soit organisée. Les auteurs de la pétition lancée lundi souhaitaient rencontrer le Dalaï Lama, en pleine tournée européenne, afin de lui faire part de leurs expériences.

«Je savais déjà ces choses là, rien de nouveau», a déclaré le Dalaï Lama samedi soir auprès de la télévision publique néerlandaise NOS. Lors d'une conférence de leaders bouddhistes occidentaux en 1993 à Dharamsala, un village dans le nord de l'Inde, «quelqu'un a mentionné un problème d'allégations sexuelles», a-t-il indiqué dans une interview en anglais.

Les coupables devraient avoir «honte»

«Nous avons trouvé refuge dans le bouddhisme avec un esprit et un coeur ouverts, jusqu'à ce que nous soyons violés en son nom», ont dénoncé les victimes dans leur pétition, qui a reçu un millier de signatures.

Les personnes qui commettent des agressions sexuelles ne se soucient pas de l'enseignement du Bouddha, a poursuivi le leader spirituel, ajoutant que les coupables présumés devraient avoir «honte».

Le Dalaï Lama, 83 ans, a toujours dénoncé un tel comportement irresponsable et contraire à l'éthique, a écrit aux victimes Tseten Samdup Chhoekyapa, membre officiel du bureau du chef spirituel. «Il a recommandé d'avertir les enseignants qu'un tel comportement est intolérable et doit cesser», a-t-il expliqué dans sa lettre en amont de la réunion de vendredi.

Une nouvelle rencontre est prévue en novembre entre tous les leaders spirituels tibétains à Dharamsala, où «ils devraient parler» des allégations d'agressions sexuelles, a suggéré le Dalaï Lama. «Les leaders religieux devraient être plus attentifs» à cette problématique, a-t-il conclu. (afp/nxp)

Créé: 16.09.2018, 00h57

Articles en relation

Dalaï Lama: «l'Europe appartient aux Européens»

Immigration Le chef spirituel tibétain, en visite en Suède, s'est exprimé sur la crise migratoire qui touche actuellement le vieux continent. Plus...

Mercedes-Benz cite le dalaï lama, Pékin enrage

Chine Le constructeur allemand a dû présenter ses excuses après une citation du chef spirituel tibétain sur Instagram, même si l'accès au réseau social est bloqué en Chine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...