Air France: davantage d'annulations de vols jeudi

GrèveLe personnel d'Air France entame, jeudi, un deuxième jour de grève. La compagnie prévoit plus d'annulations de vols que la veille.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La direction d'Air France a haussé le ton jeudi, au deuxième jour d'une semaine de grève des hôtesses et stewards qui entraînait davantage d'annulations de vols que la veille. Elle a dénoncé un mouvement «regrettable et agressif». Plusieurs liaisons avec la Suisse ont été supprimées.

En plein pic estival, Air France a prévu le maintien de «près de 80%» de ses vols, contre 83% mercredi. Dans le détail, la compagnie tablait sur «plus de 90%» de long-courriers assurés, «plus de 70%» de moyen-courriers et «plus de 80%» de vols intérieurs.

Vols annulés

Pour la seule compagnie Air France, les annulations ont concerné jeudi 163 vols sur 516 programmés depuis ou vers l'aéroport de Roissy (32%), selon des sources aéroportuaires interrogées par l'AFP. A Orly, 59 vols ont été annulés sur 171 (35%).

Concernant le trafic avec la Suisse, six vols de Paris pour Genève ont été annulés et trois dans le sens inverse, selon un pointage effectué par l'ats sur le site de Cointrin. Pas d'annulation en revanche pour les liaisons avec l'aéroport de Zurich et l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse.

Plus 80% des vols assurés vendredi

Pour vendredi, la compagnie prévoyait le maintien de «plus de 80%» de ses vols, l'appel à la grève devant être suivi par 37% du personnel navigant commercial (PNC), selon elle. Trois vols Paris-Genève et quatre Genève-Paris seront supprimés, ainsi qu'un aller-retour entre Zurich et la Ville lumière.

Le SNPNC-FO et l'Unsa-PNC, représentant près de la moitié des PNC, accusent eux la direction de «désinforme(r) outrageusement» en minorant le taux de participation. Le mouvement «monte en puissance», préviennent-ils.

Accord dénoncé

En grève jusqu'au 2 août, hôtesses et stewards protestent contre la reconduction pour 17 mois de l'accord d'entreprise fixant ses règles de travail, de rémunération et en matière de déroulement de carrière. L'accord actuellement en vigueur arrive à son terme le 31 octobre.

Les cinq syndicats qui appellent à la grève jugent «insuffisante» la durée proposée. Ils ont assuré que le mouvement allait «monter en puissance».

«Risque de déclin»

Le nouveau PDG du groupe Air France-KLM Jean-Marc Janaillac a haussé le ton en dénonçant un mouvement «regrettable et agressif». Il y a une «disproportion entre les conséquences économiques, financières et d'image pour Air France et le différend autour de la seule durée du texte proposé», estime le dirigeant.

«L'idée qu'Air France pourrait disparaître reste encore étrangère à certains salariés (...). Si on ne prend pas les bonnes décisions et si les équipes ne se mobilisent pas, il y a un fort risque de déclin, et on ne peut pas savoir où mène le déclin», selon Jean-Marc Janaillac.

A l'inverse, les syndicats estiment que la crainte d'une faillite de la compagnie tricolore n'est plus d'actualité, Air France ayant dégagé en 2015 ses premiers bénéfices depuis six ans. (afp/nxp)

Créé: 28.07.2016, 10h08

Articles en relation

Air France: début d'une semaine de grève

Transport aérien Les hôtesses et stewards de la compagnie aérienne française protestent contre le renouvellement de l'accord d'entreprise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.