Passer au contenu principal

Fin de l'alerte au tsunami à Hawaï

Un raz de marée provoqué par un séisme survenu au Canada a engendré l'évacuation d'au moins 100'000 personnes à Hawaï.

PHOTO D'ILLUSTRATION

Un tsunami peu violent a frappé Hawaï dans le Pacifique quelques heures après un puissant séisme survenu samedi soir au large des côtes du Canada. Le raz de marée a entraîné l'évacuation d'au moins 100'000 personnes dans cet Etat américain, mais n'a pas fait de dégâts.

L'alerte au tsunami lancée dans la nuit à Hawaï a été levée vers 12h00 (heure suisse), faisant place à un simple "avis de tsunami", ce qui signifie qu'un tsunami de niveau modeste est attendu. Selon des images télévisées, des vagues relativement petites s'écrasaient sur le littoral de l'île d'Oahu, près de six heures après la secousse initiale.

"Selon toutes les données dont nous disposons, la menace de tsunami a diminué (...) et ne devrait plus augmenter", a déclaré le Centre d'alerte aux tsunamis du Pacifique (PTWC).

Force des courants

Le centre a toutefois prévenu que le niveau des vagues et la force des courants continuaient à présenter des dangers pour les bateaux et les baigneurs. Une menace qui devrait encore durer plusieurs heures, selon le centre.

Le gouverneur Neil Abercrombie a pour l'instant maintenu l'état d'urgence déclaré lors de l'alerte au tsunami. "Nous attendons de voir ce qui se passe, nous voulons être sûrs que tout le monde est en sécurité", a déclaré la porte-parole du gouverneur, Donalyn Dela Cruz.

Les autorités canadiennes ont de leur côté annoncé dimanche matin la fin des "avis" au tsunami lancés sur la côte pacifique après le puissant séisme survenu samedi soir, soulignant qu'il n'y avait plus aucun danger.

Réouverture des routes

Les routes des régions côtières de Hawaï rouvraient petit à petit, permettant à des milliers d'habitants et de touristes de retourner sous leur toit. Mais ce tsunami dû à un séisme de magnitude 7,7 survenu à quelque 4000 kilomètres de là, a suffi à bouleverser les activités des personnes sur place.

De nombreuses soirées Halloween, organisées à l'approche de la fête qui a lieu le 31 octobre, ont été annulées, des bars, restaurants et cinémas ont été évacués et fermés, tandis que les autoroutes se chargeaient d'automobilistes parés à fuir les côtes. Les touristes des hôtels de Waikiki ou de Turtle Bay ont été évacués pendant plusieurs heures aux étages supérieurs des bâtiments.

Plusieurs répliques

Suivi par plusieurs répliques, le séisme a été ressenti à 5h04 (heure en Suisse) à travers une grande partie du centre et du nord de la province de Colombie-Britannique. Selon l'Institut américain de géophysique (USGS), son épicentre a été localisé à 139 kilomètres au sud de Masset, un village de l'île Graham, la plus grande de l'archipel.

Deux vagues de tsunami provoquées par la secousse, la première de 28 centimètres et la seconde de 44 centimètres, ont été mesurées aux îles de Haida Gwaii (ex-îles de la Reine-CHarlotte). Une troisième, de 12 centimètres, a touché l'île de Vancouver, principale ville de Colombie-Britannique.

(ats-reuters)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.