Passer au contenu principal

L’Algérie vit son premier ramadan confiné

Plus de sorties nocturnes ni de réunions familiales. Les Algériens doivent adapter le ramadan au couvre-feu.

AP

L’air est saturé par le vacarme de l’hélicoptère de la police locale qui survole à basse altitude le quartier populaire de Hussein Dey, sur les hauteurs d’Alger. Alors que des 4x4 remplis de policiers masqués et nerveux slaloment dans les ruelles pour débusquer les jeunes hommes cachés dans des cages d’escalier ou dans les porches des magasins à moitié fermés. Ce n’est pas une scène de guerre: il est pile 17 heures, le début du couvre-feu, difficile à appliquer en plein ramadan algérois.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.