Algériens dans la rue pour le 26e vendredi d'affilée

Algérie Depuis la naissance du mouvement «Hirak» il y a six mois, les manifestations réclamant la fin du système Bouteflika ne faiblissent pas.

Algérie: 26e vendredi de manifestations contre le pouvoir
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Algériens ont à nouveau manifesté massivement dans les rues du centre de la capitale, quadrillé par la police, pour un 26e vendredi consécutif d'un mouvement de protestation. Celui-ci s'apprête d'ailleurs à clore son 6e mois, sans avancée vers une solution à la crise.

Forte mobilisation à Alger

Malgré la forte chaleur estivale, la mobilisation, difficile à estimer précisément en l'absence de comptage officiel, a semblé aussi importante que ces dernières semaines. Le général Ahmed Gaïd Salah, chef d'état-major de l'armée devenu le véritable homme fort du pays depuis la démission de M. Bouteflika, reste une cible principale des protestataires.

Amoindrie par les vacances scolaires par rapport aux premières semaines du «Hirak» (le mouvement de contestation né le 22 février), la mobilisation est restée forte à Alger. Comme chaque vendredi, hommes, femmes et enfants de tous âges ont été au rendez-vous dès le début de l'après-midi et se sont dispersés sans incident après plusieurs heures de marche.

Aucune solution politique

Des manifestations ont également eu lieu dans les principales villes du pays, selon les sites d'information et les réseaux sociaux.

Alors que le mouvement de contestation, qui s'apprête à fêter son 6e mois le 22 août, ne semble pas s'essouffler, aucune solution à la crise politique dans laquelle est plongée l'Algérie ne se profile. Le «Hirak» continue de refuser la présidentielle que le pouvoir souhaite coûte que coûte organiser le plus rapidement possible pour élire le successeur de M. Bouteflika. Un scrutin convoqué le 4 juillet a dû être annulé, aucun candidat sérieux ne s'étant présenté. (ats/nxp)

Créé: 16.08.2019, 19h59

Articles en relation

Les Algériens appellent à la «désobéissance civile»

Algérie La mobilisation est toujours aussi massive à Alger pour le 24e vendredi consécutif de manifestations. Plus...

«Y en marre des généraux»

Algérie Des centaines de personnes ont encore défilé à Alger contre le régime, qui a désigné la veille un «panel» chargé d'organiser un «dialogue». Plus...

Un ex-ministre de Bouteflika en détention

Algérie Dans le cadre d'une enquête pour corruption, Amar Ghoul a été placé en détention provisoire, jeudi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...