Al-Qaïda au Maghreb appelle les jihadistes à combattre la France

MaliAl-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a appelé les islamistes d'Afrique du Nord à rejoindre le combat contre la campagne militaire de «la France des Croisés» en Algérie et au Mali.

L'Algérien Mokhtar Belmokhtar, qui a revendiqué l'attaque contre un site gazier dans son pays suivie d'une prise d'otages, est un ex-chef d'Aqmi avec laquelle il est entré en dissidence.

L'Algérien Mokhtar Belmokhtar, qui a revendiqué l'attaque contre un site gazier dans son pays suivie d'une prise d'otages, est un ex-chef d'Aqmi avec laquelle il est entré en dissidence. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a appelé les islamistes d'Afrique du Nord à rester dans leurs pays pour s'y opposer aux laïcs. L'organisation conseille aux jihadistes de rejoindre le combat contre ce qu'elle qualifie de croisade de la France au Mali.

Dans un message posté sur des sites islamistes, Aqmi a demandé aux jeunes islamistes de ne pas déserter leurs pays, rapporte dimanche le centre américain de surveillance de sites islamistes SITE. L'organisation estime qu'il ne convient pas de «laisser le terrain aux laïcs et aux expatriés pour qu'ils sèment la corruption»

Elle ajoute toutefois que les jihadistes convaincus se doivent de rejoindre le combat contre la campagne militaire de «la France des Croisés» en Algérie et au Mali.

«Le Front du Maghreb islamique est dans le plus grand besoin du soutien des fils de la Tunisie, du Maroc, de la Libye et de Mauritanie pour mettre en échec l'attaque de la France des croisés, défaire ses agents dans la région et renforcer le projet islamique», écrit Aqmi à l'intention de ceux qui veulent rejoindre ses rangs.

Quelque 4000 militaires français sont actuellement déployés au Mali. De violents combats les opposent aux islamistes armés dans le nord-est du pays, près de la frontière algérienne. (ats/nxp)

Créé: 17.03.2013, 22h43

Articles en relation

La mort d'Abou Zeid est confirmée

Mali La mort d'Abdelhamid Abou Zeid, un des chefs au Mali d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), semblait se confirmer lundi. Celle d'un autre dirigeant jihadiste, Mokhtar Belmokhtar, restait beaucoup plus incertaine. Plus...

Belmokhtar, chef historique d'Aqmi devenu électron libre

Sahel Surnommé «Le borgne», l'Algérien Mokhtar Belmokhtar qui a revendiqué l'attaque contre un site gazier dans son pays suivie d'une prise d'otages, est un ex-chef d'Aqmi avec laquelle il est entré en dissidence en octobre dernier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.