Ambassade du Brésil à Jérusalem: c'est confirmé

DiplomatieLe nouveau président brésilien a confirmé jeudi le transfert prochain de l'ambassade du Brésil à Jérusalem.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président brésilien Jair Bolsonaro a confirmé jeudi dans une interview télévisée sa détermination à transférer à Jérusalem l'ambassade du Brésil en Israël. Il a aussi minimisé les risques de représailles commerciales des pays arabes.

Parlant à la chaîne SBT lors de sa première interview télévisée depuis son investiture le 1er janvier, le président d'extrême droite a rappelé qu'il s'était mis d'accord sur le transfert de l'ambassade lors de ses entretiens avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, venu au Brésil pour assister à son investiture.

«Comme l'a dit le Premier ministre israélien, la décision est prise, il ne reste qu'à déterminer quand elle sera mise en application», a déclaré M. Bolsonaro dans son interview.

M. Bolsonaro avait annoncé en novembre, au lendemain de son élection, qu'il comptait transférer l'ambassade brésilienne de Tel-Aviv à Jérusalem, suivant l'exemple du président Donald Trump qui a transféré à Jérusalem l'ambassade des Etats-Unis en mai 2018.

Son annonce avait suscité de nombreuses objections y compris parmi certains de ses alliés. M. Bolsonaro avait alors semblé faire marche arrière, déclarant que le transfert «n'avait pas encore été décidé». Il vient de confirmer sa première annonce.

Le monde arabe «lassé»

Le nouveau président brésilien a minimisé dans son interview le risque que ce transfert de l'ambassade provoque des représailles commerciales de la part des pays arabes par solidarité avec les Palestiniens. Ces pays sont notamment de grands acheteurs de viande brésilienne.

«Une grande partie du monde arabe est alignée ou en train de s'aligner sur les Etats-Unis, et cette question de la Palestine lasse les gens dans une grande partie du monde arabe», a argumenté M. Bolsonaro.

Israël considère toute la ville de Jérusalem comme sa capitale, alors que les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. Jusqu'à présent, le Brésil suivait la ligne de la plus grande partie de la communauté internationale, qui veut que le statut final de Jérusalem soit négocié par les deux parties et que les ambassades ne s'y installent pas tant qu'un accord n'a pas été trouvé.

Base militaire américaine

Lors de cet entretien, Jair Bolsonaro s'est aussi dit prêt jeudi à discuter «à l'avenir» de l'installation d'une base militaire américaine sur le territoire brésilien. Il s'est montré préoccupé par les relations militaires entre le Venezuela et la Russie.

M. Bolsonaro a rencontré mercredi à Brasilia le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, avec lequel il s'est engagé à renforcer la coopération dans les domaines économiques et de la sécurité, ainsi que dans la lutte contre les «régimes autoritaires» du Venezuela et de Cuba.

M. Bolsonaro a également déclaré qu'au cours des «20 ou 25 dernières années», les forces armées brésiliennes avaient été «abandonnées en raison d'une question politique», car «elles sont le dernier obstacle au socialisme». (ats/nxp)

Créé: 04.01.2019, 06h12

Bolsonaro confirme sa participation au Forum de Davos

Jair Bolsonaro a confirmé jeudi sa participation au prochain Forum économique mondial à Davos. Il s'agira du premier déplacement international du président brésilien depuis sa prise de fonction.

Articles en relation

Bolsonaro annonce une épuration administrative

Brésil Le nouveau gouvernement brésilien veut se séparer des fonctionnaires de l’administration publique sur une base idéologique. Plus...

Le gouvernement Bolsonaro arrive au pouvoir

Brésil Le gouvernement resserré nommé par un président d'extrême droite a promis un virage qui s'annonce brutal tant sur le plan économique que diplomatique et sociétal. Plus...

Bolsonaro a été investi à la tête du Brésil

Politique Le nouveau président brésilien Jair Bolsonaro a prêté serment mardi à Brasilia. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.