Passer au contenu principal

Ex-espion empoisonnéL'ambassadeur russe en appelle à Hercule Poirot

Pour résoudre l'énigme de l'empoisonnement dont ont été victimes l'ex-agent double russe et sa fille en Angleterre, Alexandre Iakovenko veut un enquêteur du type Hercule Poirot.

Alexandre Iakovenko.
Alexandre Iakovenko.
Keystone

La Première ministre britannique, Theresa May, a publiquement accusé Moscou d'être responsable de cette tentative d'assassinat perpétrée, selon les autorités, à l'aide d'un gaz neurotoxique de conception soviétique, le Novitchok. La Russie nie toute responsabilité. L'ambassadeur russe à Londres, Alexandre Iakovenko, a estimé jeudi sur son compte Twitter qu'en l'absence de preuve établie l'aide d'Hercule Poirot, le célèbre détective belge inventé par la romancière Agatha Christie, serait bienvenue pour éclaircir le mystère de Salisbury, c'est-à-dire l'empoisonnement à l'agent innervant dont ont été victimes l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia en Angleterre. C'est ce qu'a déclaré jeudi l'ambassadeur de Russie à Londres.

Répondant lors d'une conférence de presse à un journaliste qui lui demandait si son tweet signifiait que Moscou ne prenait pas cette affaire au sérieux, il a défendu sa position. «Nous n'avons aucune information» sur l'enquête en cours, a dit Alexandre Iakovenko. «L'enquête est classée secrète. Nous ne connaissons pas les motivations du gouvernement britannique et c'est ce qui me fait dire: cette affaire est tellement complexe que nous avons besoin de la perspicacité de quelqu'un comme Poirot, par exemple, pour mener l'enquête

Délivrance de visas ralentie

L'ambassade de Russie à Londres a par ailleurs affirmé jeudi que le fonctionnement de sa section consulaire et le traitement des demandes de visas étaient «gravement affectés» par l'expulsion des 23 diplomates russes décidée par le gouvernement britannique après l'empoisonnement d'un ex-espion russe.

«En raison des actions irresponsables du gouvernement britannique, qui ont conduit à l'expulsion de 23 diplomates de l'ambassade de Russie, y compris un certain nombre de membres du personnel de la section consulaire, le service consulaire (...) a été sérieusement affecté», écrit l'ambassade sur sa page Facebook.

La représentation russe prévient qu'en conséquence elle devra limiter le nombre de visiteurs et que le traitement des demandes de visas prendra plus de temps, à quelques mois de la Coupe du monde de football en Russie.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.