L'ambassadeur saoudien de retour à Washington

Affaire KhashoggiL'ambassadeur saoudien aux Etats-Unis, frère du prince héritier, est de retour à Washington qu'il avait quitté peu après le meurtre de Khashoggi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ambassadeur d'Arabie saoudite aux Etats-Unis Khaled ben Salmane, frère du puissant prince héritier mis en cause dans l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi, est rentré à Washington. Il avait quitté la capitale peu après ce meurtre.

«Son Altesse Royale l'ambassadeur est à Washington», a déclaré à l'AFP la porte-parole de l'ambassade Fatimah Baeshen. Le diplomate était rentré à Ryad début octobre peu après le meurtre du journaliste saoudien critique du régime dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. A l'époque, le département d'Etat américain lui avait demandé «d'apporter des informations à son retour aux Etats-Unis».

L'ambassadeur est le frère du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, surnommé «MBS» dont le rôle dans ce meurtre est au coeur de toutes les interrogations aux Etats-Unis et dans le monde.

Soupçons américains

Plusieurs sénateurs américains, informés mardi des conclusions de la CIA par la directrice de l'agence de renseignement extérieur Gina Haspel, sont sortis de cette réunion confortés dans leur conviction que MBS a commandité le crime. Ce que le royaume dément vigoureusement.

Selon des médias américains, la CIA a eu connaissance d'un appel de Khaled ben Salmane à Jamal Khashoggi, réalisé à la demande du prince héritier, dans lequel l'ambassadeur conseillait au journaliste de se rendre au consulat à Istanbul en lui assurant qu'il ne lui arriverait rien. L'ambassadeur aux Etats-Unis a réfuté avec fermeté cette «accusation grave».

Mais alliance «inébranlable»

Malgré ces lourds soupçons, l'administration de Donald Trump a décidé de réaffirmer l'alliance «inébranlable» entre Washington et Ryad. Et d'estimer en public qu'aucune preuve irréfutable ne liait à ce stade le prince héritier à l'ordre de tuer Jamal Khashoggi.

Par ailleurs, alors que de nombreux parlementaires américains réclament des sanctions plus fermes à l'égard de l'Arabie saoudite, le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir était lui aussi à Washington mercredi pour représenter son pays aux obsèques d'Etat de l'ancien président américain George H.W. Bush, selon l'ambassade. Elle n'a pas précisé, dans l'immédiat, s'il aurait des rencontres avec des responsables de l'administration Trump durant son séjour aux Etats-Unis. (ats/nxp)

Créé: 06.12.2018, 00h23

Sean Penn à Istanbul pour un documentaire sur Khashoggi

L'acteur américain Sean Penn se trouvait mercredi à Istanbul afin de travailler sur un documentaire sur le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, ont rapporté les médias. L'acteur aux deux Oscars s'est rendu devant le consulat d'Arabie saoudite où son équipe a tourné des images.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...