Barbecue démocrate de l’Iowa

Présidentielle américaineLes treize démocrates encore en course pour la présidentielle américaine ont lancé ce week-end leur sprint avant le début des primaires.

La candidate démocrate Elizabeth Warren reçoit des supporters peu avant le gala Liberty & Justice Dinner, dimanche à Des Moines, la capitale de l’Iowa.

La candidate démocrate Elizabeth Warren reçoit des supporters peu avant le gala Liberty & Justice Dinner, dimanche à Des Moines, la capitale de l’Iowa. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Kamala Harris danse. La pluie et le froid qui étreignent Des Moines, la capitale de l’Iowa, en ce premier vendredi soir de novembre ne semblent guère gêner la sénatrice démocrate de Californie, qui rêve de succéder à Donald Trump à la Maison-Blanche dans un an. Pas question non plus pour elle, ce soir-là, de laisser transparaître la moindre inquiétude face aux dernières révélations sur les difficultés financières de sa campagne. Alors Kamala Harris danse au rythme des tambours assourdissants des Iserettes, un groupe de jeunes percussionnistes afro-américains qui avaient accompagné Barack Obama dans une procession similaire au même endroit il y a douze ans.


Lire l'édito: Quel candidat pour battre Trump?


Le cortège se dirige dans une atmosphère folklorique vers la Wells Fargo Arena, le stade couvert de la ville qui accueille le Liberty & Justice Dinner. Ce gala du Parti démocrate est un rendez-vous incontournable tous les quatre ans pour les candidats aux primaires. Il lance le sprint final vers les caucus de l’Iowa, qui sont traditionnellement le premier vote sur la route de la Maison-Blanche.

À trois mois de ces caucus, l’enjeu est énorme pour Kamala Harris et les douze autres candidats et candidates démocrates à la présidentielle. Chacun d’entre eux a dix minutes pour convaincre les 13 000 militants attendus à cet événement. En 2007, il avait révélé Barack Obama et l’avait propulsé vers une victoire dans l’Iowa et finalement vers la Maison-Blanche.

Chaque candidat rêve d’un remake à la Obama. Le sénateur afro-américain Cory Booker arrive aussi dans l’arène accompagné par un groupe de jeunes percussionnistes. Tout comme l’ancien vice-président Joe Biden, dont la campagne ne soulève pourtant pas les foules dans l’Iowa, à l’image de celle de Hillary Clinton il y a quatre ans. Pete Buttigieg, la nouvelle étoile montante du Parti démocrate, a chauffé ses troupes avec un concert de Ben Harper. Quant à Bernie Sanders, il a pris la tête d’un important cortège longeant l’arène.

«Commandant Étron»

À l’extérieur de l’enceinte, Michelle Ruble, une artiste, vend des brosses à récurer les toilettes à l’effigie de Donald Trump et baptisées «Commandant Étron». «J’avais commencé par la brosse Bush, mais elle n’avait jamais vraiment marché, explique-t-elle. Quand Donald Trump a été élu, je savais qu’il était le bon spécimen, car tout le monde chez les démocrates le déteste.»

En contrebas de l’arène, deux jeunes militantes enlèvent en silence des panneaux «Beto for America» (Beto pour l’Amérique). Beto O’Rourke, leur candidat, est la dernière victime d’une campagne impitoyable. Incapable de percer dans les sondages, l’ancienne star montante du Parti démocrate a annoncé peu avant la manifestation qu’elle jetait l’éponge.

À l’intérieur de la Wells Fargo Arena, les supporters de chaque camp affichent leurs couleurs. Le turquoise pour Elizabeth Warren, qui est en tête dans les sondages dans l’Iowa, le vert pour Pete Buttigieg, le jeune ancien combattant de l’Afghanistan qui talonne Warren dans l’Iowa, le blanc pour Joe Biden et le jaune pour Kamala Harris.

Sur la scène, les candidats démocrates à la Maison-Blanche semblent obnubilés par Donald Trump. L’ancien vice-président Joe Biden, soucieux de rassurer les militants sur sa vitalité, arrive au pas de course et promet à plusieurs reprises de battre Donald Trump à «plates coutures». Elizabeth Warren prévient pour sa part que les démocrates perdront le 3 novembre 2020 face à Trump s’ils ne parviennent pas à inspirer les Américains. «Le Parti démocrate est plus déterminé que jamais, glisse Tom Harkin, l’ancien sénateur démocrate de l’Iowa, rencontré dans le public. Il y a quatre ans, il n’y avait pas autant de passion. Une révolution silencieuse se prépare dans l’Iowa à cause de Trump.»

Le lendemain, changement de décor. L’arène caverneuse de Des Moines a été remplacée par une vétuste salle des fêtes à Cedar Rapids, une ville industrielle à deux heures et demie de voiture au nord de la capitale de l’Iowa. Tous les candidats à la présidentielle sont attendus au traditionnel Fish Fry d’une élue locale. Au menu de ce repas pour lever des fonds pour le parti démocrate: poisson frit et salade de chou.

Détermination et indécision

Les costumes et tailleurs de la veille ont été remplacés par des tenues sportives et des baskets. La détermination des militants mais aussi leur indécision, déjà observées à Des Moines, sont inchangées. «Je trouve que nos candidats sont bons et j’aimerais prendre une décision, mais je n’y arrive pas», reconnaît Roberta Rosheim avant d’admettre une certaine nervosité face à la perspective d’une réélection de Donald Trump en 2020.

«Pour battre Trump, il faut donner aux gens quelque chose qui les inspire, assure pour sa part Ryan Puhrmann, un jeune père de famille qui soutient Elizabeth Warren. Quoi que nous proposions, Donald Trump et les républicains vont dépeindre cette idée, même si elle est supermodérée, comme une idée de fous de l’extrême gauche. Donc il nous faut quelqu’un de persévérant, qui encaisse les coups et se batte pour ses idées.»

Elizabeth Warren a grimpé dans les sondages ces derniers mois en projetant une telle détermination. En ce samedi, la sénatrice du Massachusetts s’efforce de rassurer Jen, une électrice qui veut connaître son plan pour battre Donald Trump. «Je ne reculerai pas devant Donald Trump, car j’ai appris qu’on ne recule pas devant un garçon. Point barre, répond-elle. Ça, c’est la partie la plus facile. Ensuite, il faut que nous ayons de grandes idées pour donner aux gens une raison de se mobiliser pour nous.»

Créé: 03.11.2019, 22h21

Articles en relation

Douze démocrates en colère contre Donald Trump

Politique Le 4e débat démocrate de la campagne présidentielle américaine a donné lieu a un feu d’artifice d’attaques contre le président des Etats-Unis menacé de destitution. Plus...

Menacé d'impeachment, Trump se déchaîne contre les démocrates

Etats-Unis L’enquête parlementaire avance rapidement. Le président et son entourage semblent happés par le flot incessant des révélations. Récit. Plus...

La méthode d’Elizabeth Warren pour battre Donald Trump en 2020

États-Unis La sénatrice démocrate grimpe dans les sondages grâce à un programme riche qu’elle oppose au chaos trumpien. Plus...

Donald Trump unit l'opposition démocrate contre lui

États-Unis Les attaques du président contre quatre députées démocrates de couleur ont uni l’opposition divisée. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.