Détenu mort de soif en prison: plainte en cours

Etats-UnisSans eau durant 7 jours, Terrill Thomas est mort de soif dans sa cellule, le shérif responsable est un proche de Donald Trump.

Trop bruyant en détention, Terrill Thomas, un homme bipolaire de 38 ans, avait eu l'eau coupée durant sept jours dans sa cellule d'une prison dans le Wisconsin. Il avait finalement expiré sur le sol bétonné, après avoir perdu 16 kilos. (Photo d'archives)

Trop bruyant en détention, Terrill Thomas, un homme bipolaire de 38 ans, avait eu l'eau coupée durant sept jours dans sa cellule d'une prison dans le Wisconsin. Il avait finalement expiré sur le sol bétonné, après avoir perdu 16 kilos. (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La famille d'un Noir américain mort de déshydratation en prison exige justice dans une plainte déposée lundi qui vise notamment un shérif proche du président Donald Trump.

Pour être trop bruyant en détention, Terrill Thomas, 38 ans, avait eu l'eau coupée durant sept jours dans sa cellule d'une prison du comté de Milwaukee, la principale ville de l'Etat septentrional du Wisconsin. L'homme souffrant de troubles bipolaires avait sombré dans une profonde faiblesse et expiré finalement sur le sol bétonné, après avoir perdu 16 kilos.

«Durant sept jours d'affilée, du 17 avril 2016 jusqu'à son décès le 24 avril 2016, Terrill Thomas est resté bouclé dans sa cellule, 24 heures par jour, tandis qu'il mourait littéralement de soif», accuse le texte de la plainte consultée par l'AFP.

L'assignation en justice vise plusieurs agents pénitentiaires mais surtout un de leurs responsables hiérarchiques, le shérif de Milwaukee, David Clarke.

Un proche de Trump

Selon les avocats de Terrill Thomas, la mesure de rétorsion consistant à couper l'eau aux prisonniers «était une pratique fréquente et répandue, approuvée en pleine connaissance par le shérif Clarke et d'autres responsables de la prison». Le calvaire de Terrill Thomas, dans un pays à la politique carcérale très controversée, n'a été révélé que récemment, grâce à l'enquête d'un jury indépendant.

David Clarke, un Noir ultra-conservateur au chapeau de cow-boy vissé sur le crâne, est connu pour ses interventions sur Fox News ou à la tribune de la National Rifle Association (NRA), le premier lobby des armes américain.

Il avait ardemment soutenu Donald Trump durant sa campagne présidentielle, recevant l'honneur de s'exprimer à la tribune de la convention d'investiture républicaine. Donald Trump l'avait remercié en lui proposant en mai dernier un poste clé du ministère de la Sécurité intérieure, que David Clarke avait finalement refusé. (afp/nxp)

Créé: 15.08.2017, 04h19

Articles en relation

12'000 ans de prison pour agressions sexuelles

Malaisie Un homme inculpé en Malaisie de 626 agressions sexuelles contre sa fille de 15 ans encourt une longue peine d'emprisonnement. Plus...

Il risque la prison pour des cure-dents dans un siège

Singapour La législation de Singapour est très dure! Un homme pourrait bien finir en prison pour avoir planté des cure-dents dans un siège de bus. Plus...

Prison à vie pour quatre futurs terroristes

Grande-Bretagne Les quatre individus avaient été arrêtés en août 2016. Une bombe avait notamment été découverte. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

«Les agriculteurs sous pression et les vaches orphelines», paru le 26 mai 2018
(Image: Valott) Plus...