L'album du Wu-Tang Clan a-t-il été détruit ou vendu?

MusiqueLe controversé Martin Shkreli a mis aux enchères l'exemplaire unique d'un album du mythique groupe de rap Wu-Tang Clan.

En 2014, le Wu-Tang Clan sortait «Once Upon a Time in Shaolin», un double album tiré à un seul et unique exemplaire. (Photo d'archives)

En 2014, le Wu-Tang Clan sortait «Once Upon a Time in Shaolin», un double album tiré à un seul et unique exemplaire. (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le patron controversé Martin Shkreli a mis en vente l'unique exemplaire d'un album du mythique groupe de rap new-yorkais Wu-Tang Clan, acheté deux millions de dollars fin 2015, tout en indiquant qu'il pourrait aussi le détruire.

Cet homme d'affaires de 34 ans s'est fait connaître lorsqu'il a multiplié par 55 le prix d'un médicament destiné aux séropositifs en septembre 2015. Ce qui lui a valu le surnom d'«homme le plus détesté d'Amérique».

Financier et patron dans l'industrie pharmaceutique, il a acheté fin 2015 «Once Upon a Time in Shaolin», un double album des rappeurs du Wu-Tang Clan, qui n'en a publié qu'un exemplaire.

Un mois après avoir été déclaré coupable dans son procès pour fraude et manipulations devant un tribunal fédéral de Brooklyn, il a mis en vente mardi soir le précieux opus sur le site d'enchères eBay. Avec une provocation dont il est coutumier, il a affirmé n'avoir même pas écouté l'album en totalité.

«A tout instant, je peux annuler cette mise en vente et je pourrais même briser l'album par frustration», a-t-il écrit dans un message accompagnant l'enchère, qui doit se tenir jusqu'au 15 septembre.

Dans un coffre-fort au Maroc

Mercredi en fin d'après-midi, l'enchère la plus élevée dépassait les 201'000 dollars. Martin Shkreli a précisé qu'il donnerait la moitié de la somme récoltée à la recherche médicale, assurant qu'il n'avait pas besoin d'argent mais qu'il entendait ainsi marquer les esprits.

Il a été vivement critiqué pour avoir acheté l'album, y compris par l'un des membres du groupe, Ghostface Killah, qui avait estimé qu'il appartenait «aux gens».

«J'avais décidé d'acheter cet album pour faire un don au Wu-Tang Clan pour leur formidable production musicale. En retour, j'ai reçu du mépris de la part d'au moins un (moins intelligent) de leurs membres», a-t-il notamment relevé sur eBay. «Je serai curieux de voir si le monde accorde de la valeur à la musique autant que moi».

L'unique copie avait été conservée dans un coffre-fort au Maroc lors de sa première mise aux enchères par le groupe en 2015. Selon les clauses de la vente, il ne peut être commercialisé avant 2103 mais son propriétaire peut le faire écouter gratuitement en privé. Martin Shkreli a publié des extraits sur Periscope en novembre, dans des vidéos où il savoure la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine.

RZA, le leader du Wu-Tang Clan, avait expliqué que la vente avait été finalisée avant le scandale du médicament Daraprim. (afp/nxp)

Créé: 07.09.2017, 05h04

Articles en relation

Shkreli tient en haleine les fans du Wu-Tang Clan

Etats-Unis Le magnat controversé avait promis qu'il diffuserait un album unique du groupe de rap si Trump était élu. Plus...

Martin Shkreli menace Wu-Tang Clan

People Vexé, le sulfureux PDG menace de détériorer l'album unique qu'il détient. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dimanche, la population nyonnaise a refusé pour la troisième fois un projet des autorités visant à créer un foyer pour l'Etablissement vaudois d'accueil des migrants (EVAM). Paru le 25 septembre.
(Image: Bénédicte) Plus...