La CIA blanchit les agents accusés d'espionnage du Sénat

Etats-UnisLa CIA ne sanctionnera pas les agents mis en cause par le Sénat américain pour avoir espionné les travaux de sa commission d'enquête sur l'usage de la torture. Elle estime qu'ils «ont agi raisonnablement».

Le siège de la CIA.

Le siège de la CIA. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les agents étaient accusés par le Sénat d'avoir fouillé dans les ordinateurs d'un réseau informatique spécialement créé pour les enquêteurs parlementaires par la CIA, «RDINet». Situé dans un bâtiment sécurisé en Virginie, le réseau permettait aux enquêteurs parlementaires d'avoir accès à des données internes de l'agence sur ses «techniques avancées d'interrogatoire», a annoncé mercredi 14 janvier l'agence américaine de renseignements.

La commission disciplinaire reconnaît que la CIA a consulté «5 courriels» des enquêteurs parlementaires, dans le cadre d'une enquête sur une éventuelle fuite. Il s'agit d'une «faute», mais elle ne «reflétait pas une intention de nuire» ou «d'avoir accès aux débats» de la commission d'enquête, a expliqué le président du conseil disciplinaire, l'ancien sénateur Evan Bayh.

Séparation des pouvoirs «pas violée»

Le Sénat et la CIA n'avaient pas conclu d'accord formel, ou informel, «sur les procédures à suivre pour enquêter sur un éventuel incident de sécurité» lors de l'utilisation de RDINet par les enquêteurs parlementaires. «Aucune procédure n'était donc garantie sans complications potentielles ou conflit», a ajouté l'ancien sénateur.

«Je continue de penser que les actes de la CIA ont violé le principe constitutionnel de séparation des pouvoirs», a réagi la sénatrice Dianne Feinstein démocrate, la présidente de la commission du renseignement du Sénat durant la législature qui vient de s'achever. «Je regrette que personne à la CIA ne soit tenu responsable», a-t-elle ajouté.

Le rapport sénatorial sur les «techniques d'interrogatoire renforcées» de la CIA a été publié dans une version expurgée en décembre dernier. Il a provoqué une onde de choc à travers le monde, en décrivant avec force détails des pratiques comme la simulation de noyade. (ats/nxp)

Créé: 15.01.2015, 06h21

Articles en relation

WikiLeaks livre les conseils de la CIA pour passer les frontières

Etats-Unis Ne pas avoir l'air débraillé et ne pas payer en liquide: ce sont quelques-uns des conseils donnés à ses espions par la CIA pour passer les frontières. Ceux-ci ont été révélés dimanche par WikiLeaks. Plus...

Torture à la CIA: «Ils devraient être décorés»

Interrogatoires L'ancien vice-président américain Dick Cheney a défendu le programme de torture mis en place par la CIA. Plus...

La CIA reconnaît avoir utilisé des méthodes «répugnantes»

ETATS-UNIS Lors d'une conférence de presse exceptionnelle, John Brennan, directeur de la CIA, a affirmé que l'agence n'était pas préparée aux interrogatoires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.