Le fils adoptif de Woody Allen le dit innocent

Etats-UnisAdopté par Mia Farrow et Woody Allen, Moses Farrow défend son père et accuse sa mère de mauvais traitements.

Après les accusations de Dylan et Ronan Farrow, leur frère Moses prend la parole pour défendre Woody Allen, le père de la fratrie. (Photo d'archives)

Après les accusations de Dylan et Ronan Farrow, leur frère Moses prend la parole pour défendre Woody Allen, le père de la fratrie. (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le fils adoptif de Woody Allen, Moses Farrow, conteste les allégations d'agression sexuelle portées par sa soeur Dylan contre le réalisateur dans un long texte mis en ligne mercredi, qui accuse par ailleurs sa mère adoptive Mia Farrow de maltraitance sur ses enfants.

Dylan Farrow accuse Woody Allen d'avoir abusé d'elle sexuellement en août 1992, alors qu'elle était âgée de sept ans. Deux enquêtes séparées menées à l'époque, sur plusieurs mois, avaient exonéré le réalisateur oscarisé.

Mercredi, Moses Farrow (40 ans), adopté en 1980 par Mia Farrow puis en 1992 par Woody Allen, a posté un long message dans lequel il met en doute les accusations de sa soeur. Il explique que le jour des faits supposés, trois adultes étaient présents avec Woody Allen dans la maison de Mia Farrow dans le Connecticut.

Les trois femmes, dont deux gardes d'enfants et une tutrice, avaient été prévenues qu'elles ne devaient pas se séparer de Woody Allen par Mia Farrow, qui se méfiait de lui depuis la découverte de la liaison entre ce dernier et sa fille adoptive Soon-Yi Previn, selon Moses Farrow. Le fils adoptif, âgé de 14 ans à l'époque, dit se souvenir d'avoir eu lui-même en tête de surveiller son père adoptif ce jour-là, toujours sur injonction de Mia Farrow.

Manipulations?

«Aucun d'entre nous n'aurait laissé Dylan sortir (de la pièce) avec Woody, même s'il avait essayé», dit celui qui a été recueilli à 2 ans par Mia Farrow en Corée du Sud, où il est né. Il émet par ailleurs de sérieux doutes sur la possibilité que l'agression ait pu avoir lieu dans le grenier.

Dylan Farrow, qui a récemment été soutenue publiquement par son frère Ronan Farrow, a raconté qu'elle était en train d'y jouer avec un train électrique lorsque Woody Allen l'a rejointe puis agressée. Or cet espace était exigu, rempli de vieux vêtements, avec des clous dépassant du plancher, où ne se trouvait pas de train électrique, assure Moses Farrow.

Il accuse Mia Farrow d'avoir manipulé Dylan pour qu'elle incrimine Woody Allen et assure avoir été lui-même poussé à se retourner contre son père adoptif, au point d'écrire une lettre le mettant en cause qu'il lira devant les caméras massées devant la propriété du Connecticut.

«Cette dénonciation publique de mon père reste le plus grand regret de ma vie», écrit-il mercredi. Comme il l'a déjà fait à plusieurs reprises, Moses Farrow affirme avoir été victime de mauvais traitements infligés par sa mère adoptive.

Selon lui, elle battait régulièrement plusieurs de ses enfants et n'hésitait pas à les traîner par terre et à les enfermer dans une salle de bains ou un placard. Mia Farrow a eu quatre enfants biologiques et en a adopté dix autres. (afp/nxp)

Créé: 24.05.2018, 05h10

Articles en relation

Un spectacle de Woody Allen annulé

Abus sexuels Un spectacle inspiré par l'oeuvre de Woody Allen a été annulé, sur fond d'accusations renouvelées d'agression sexuelle à l'encontre du réalisateur. Plus...

Woody Allen dément tout abus sur sa fille adoptive

Harcèlement Mis en cause par son ex-femme, le réalisateur américain a été forcé de réagir une nouvelle fois sur de vieilles accusations. Plus...

La controverse renaît autour de Woody Allen

Harcèlement Le réalisateur américain, plusieurs fois accusé d'abus sexuels, est pris dans la tourmente de l'affaire Weinstein. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...