Les trois ex-captives veulent préserver leur intimité

Drame de ClevelandAmanda Berry, Gina DeJesus et Michelle Knight, les trois femmes séquestrées pendant 10 ans à Cleveland refusent de parler à la presse. Les frères d''Ariel Castro craignent eux d'être stigmatisés.

Des panneaux de bienvenue aux trois femmes rescapées de l'enfer, c'est tout ce que l'on verra d'elles pour le moment.

Des panneaux de bienvenue aux trois femmes rescapées de l'enfer, c'est tout ce que l'on verra d'elles pour le moment. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les trois anciennes captives de Cleveland (Ohio, nord des Etats-Unis) ont fait savoir dimanche par leur avocat combien elles étaient «heureuses» d’avoir retrouvé leurs proches. Elles ont souligné que jusqu’à nouvel ordre, elles ne parleraient pas à la presse.

Amanda Berry, 27 ans, Gina DeJesus, 23 ans et Michelle Knight, 32 ans, ont toutes trois affirmé combien elles étaient «heureuses» d’avoir retrouvé leurs proches, dans un court communiqué lu par leur avocat James Wooley, lors d’une déclaration à la presse.

Ce dernier a expliqué qu’elles n’accepteraient pas d’interview pour l’instant, parce qu’une «enquête criminelle était en cours» mais «plus important», a-t-il ajouté, parce que les trois jeunes femmes qui «plaident pour le respect de leur vie privée», ont besoin de «temps, d’espace et d’intimité pour être plus fortes. S’il vous plaît, respectez cela», a-t-il lancé aux journalistes.

Crainte de stigmatisation

Par ailleurs, les deux frères du suspect, Pedro et Onil Castro, âgés de 54 et 50 ans, ont confié craindre désormais le soupçon dans un entretien à CNN dont des extraits étaient diffusés dimanche. Ils avaient été interpellés en même temps que leur frère lundi mais avaient ensuite été innocentés.

«Absolument», «oui», ont répondu Onil et Pedro Castro quand le journaliste de CNN leur a demandé s’ils avaient peur d’être toujours soupçonnés d’avoir joué un rôle dans ces enlèvements.

«Si j’avais su que mon frère faisait cela, j’aurais appelé dans la minute les flics, parce que c’est pas bien», a encore dit Pedro Castro. «Mais oui, ça va me poursuivre parce que les gens vont croire que Pedro a quelque chose à voir avec cela. Pedro n’a rien à voir avec ça».

«Jamais eu d’ennemis»

Son frère Onil a renchéri: «les gens qui me connaissent savent qu’Onil Castro n’est pas cette personne et n’a rien à voir avec ça. Je suis une personne, un individu qu’on aime beaucoup. Je n’ai jamais eu d’ennemis. Il n’y a aucune raison de penser que j’aurais fait quelque chose comme ça». (ats/afp/nxp)

Créé: 12.05.2013, 17h42

Galerie photo

La  folle saga d'Ariel Castro, le tortionnaire de Cleveland

La folle saga d'Ariel Castro, le tortionnaire de Cleveland Trois jeunes femmes qui avaient disparu il y a une dizaine d'années ont été retrouvées dans une maison de Cleveland. Condamné à perpétuité, Ariel Castro, leur tortionnaire, s'est pendu dans sa cellule.

Articles en relation

Les frères d'Ariel Castro assurent qu'ils ne savaient rien

Cleveland Les deux frères de l'homme suspecté d'avoir séquestré et violé pendant dix ans trois jeune femmes aux Etats-Unis, ont brisé le silence dans un entretien accordé à CNN. Plus...

Un passé de violences conjugales pour Ariel Castro

Femmes séquestrées L'épouse d'Ariel Castro, l'homme accusé d'avoir séquestré trois femmes pendant 10 ans à Cleveland, s'était plainte plusieurs fois de violences conjugales et de menaces. Elle est morte l'an dernier. Plus...

Castro est bien le père de la fillette née en captivité

Séquestrées de Cleveland Ariel Castro, inculpé pour avoir séquestré et violé trois femmes pendant une dizaine d'années dans sa maison de Cleveland, est bien le père de la fillette née en captivité. Des tests ADN ont été effectués. Plus...

La troisième captive de Cleveland est sortie de l'hôpital

Sequestrées de Cleveland La troisième captive, Michelle Knight, est sortie vendredi de l'hôpital où elle avait été admise lundi juste après sa libération, a confirmé un porte-parole de l'établissement. Plus...

Les victimes ont vécu «en pilote automatique»

Cleveland Des psychologues expliquent comment les trois victimes d'Ariel Castro, régulièrement battues et violées, ont pu survivre à tant de violences ces dix dernières années. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...