Texas et Arizona vont déployer des troupes

Frontière mexicaineLes Etats du Texas et de l'Arizona ont annoncé vendredi vouloir déployer la Garde nationale à la frontière avec le Mexique.

«La Garde nationale du Texas se prépare à déployer immédiatement des avions, des véhicules ainsi que du matériel de soutien à la frontière entre le Texas et le Mexique», a déclaré Tracy Norris, commandant de la Garde nationale du Texas. (Vendredi 6 avril 2018)

«La Garde nationale du Texas se prépare à déployer immédiatement des avions, des véhicules ainsi que du matériel de soutien à la frontière entre le Texas et le Mexique», a déclaré Tracy Norris, commandant de la Garde nationale du Texas. (Vendredi 6 avril 2018)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les États américains du Texas et de l'Arizona ont annoncé vendredi leur intention d'envoyer des troupes de la Garde nationale à la frontière avec le Mexique, au lendemain du déploiement de milliers de soldats annoncé par le président Donald Trump pour endiguer l'immigration clandestine et le trafic de drogue.

La Garde nationale du Texas, qui a déjà envoyé deux hélicoptères Lakota le long de sa frontière avec le Mexique, dit vouloir envoyer quelque 250 soldats d'ici 72 heures. De son côté, le gouverneur de l'Arizona a prévu de déployer la semaine prochaine 150 soldats.

«La Garde nationale du Texas se prépare à déployer immédiatement des avions, des véhicules ainsi que du matériel de soutien à la frontière entre le Texas et le Mexique», a déclaré lors d'une conférence de presse Tracy Norris, commandant de la Garde nationale du Texas. «Ce déploiement a commencé (...). D'ici 72 heures, 250 personnes ainsi que des véhicules de surveillance au sol et des avions» seront positionnés, a-t-elle ajouté.

Le gouverneur de l'Arizona, Doug Ducey a annoncé ses plans dans un tweet.

Donald Trump avait annoncé jeudi le déploiement de 2000 à 4000 militaires, qu'il «garderait probablement» sur place «ou au moins une grande partie» jusqu'à ce que le mur qu'il a promis pendant sa campagne présidentielle de 2016 soit construit.

Caravane de migrants

Ce déploiement de la Garde nationale, qui est du ressort des gouverneurs, pourrait se faire sur une longue durée. Son coût est toujours en train d'être «examiné» par la Maison Blanche, a précisé le président américain.

Cette décision a exacerbé les tensions avec le Mexique, le président Enrique Peña Nieto jugeant que les «attitudes irrespectueuses ou menaçantes» de Donald Trump étaient injustifiées. Le président Trump a vivement pris à parti les autorités mexicaines cette semaine après la diffusion d'un reportage sur une caravane d'environ un millier de migrants originaires d'Amérique centrale traversant le Mexique avec l'intention d'entrer illégalement aux Etats-Unis.

Corps de réserve de l'armée américaine, la Garde nationale est déjà intervenue à la frontière en 2010, sur ordre de Barack Obama, ainsi qu'en 2006-2008 sous George W. Bush. A chaque fois, le déploiement a duré environ un an.

Si 4000 hommes venaient effectivement à être déployés, cela représenterait environ le double de la présence américaine en Syrie et la moitié de celle en Irak. La frontière américano-mexicaine s'étend sur plus de 3100 kilomètres, dont un millier dispose déjà d'un mur. (afp/nxp)

Créé: 07.04.2018, 06h44

Articles en relation

Trump veut 2000 à 4000 militaires à la frontière

USA-Mexique Donald Trump a donné jeudi quelques précisions sur sa décision surprise de déployer l'armée à la frontière avec le Mexique. Plus...

Déployer la Garde nationale? Pas si facile

Etats-Unis La Garde nationale est du ressort des gouverneurs, aussi le Pentagone devra-t-il coopérer avec chacun des quatre Etats américains frontaliers du Mexique. Plus...

Trump envoie l'armée à la frontière avec le Mexique

Etats-Unis Le président américain a déployé la garde nationale à la frontière sud-ouest pour lutter contre l'immigration clandestine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.