Trump nie avoir suggéré de bombarder les ouragans

Etats-UnisSelon un site américain, Donald Trump s'est interrogé sur la possibilité d'utiliser le nucléaire contre les ouragans. Le président a démenti lundi.

La Maison Blanche n'a pas voulu commenter les affirmations d'Axios. (Photo d'archives)

La Maison Blanche n'a pas voulu commenter les affirmations d'Axios. (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président Donald Trump a démenti lundi avoir suggéré de lâcher des bombes nucléaires sur les ouragans avant qu'ils ne touchent les Etats-Unis. Il a qualifié l'information de «ridicule».

Selon le site internet Axios, Donald Trump a demandé au cours d'une réunion sur les ouragans s'il serait possible, pour les empêcher de se former complètement en mer, de lâcher une bombe atomique sur leur centre. D'après une source anonyme citée par ce site d'information, les personnes qui participaient à la rencontre en sont sorties perplexes. Il ne précise pas quand cette réunion aurait eu lieu.

Le chef de la Maison Blanche, en déplacement en France pour le sommet du G7 de Biarritz, a toutefois démenti l'information, qu'il a qualifiée de «fake news» dans un tweet. «L'histoire d'Axios selon laquelle le président Trump voulait souffler les grands ouragans avec des armes nucléaires avant qu'ils n'atteignent la côte est ridicule. Je n'ai jamais dit cela. Juste une FAKE NEWS de plus!», affirme le président américain dans son message.

Idée pas nouvelle

L'idée n'est pas nouvelle, précise Axios. Elle a été initialement émise dans les années 1950 par un scientifique qui travaillait pour le gouvernement américain, sous la présidence de Dwight Eisenhower. Depuis, elle ressurgit régulièrement, bien qu'il y ait un consensus scientifique pour dire que cela ne marcherait pas. L'agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) a une page dédiée à la question.

«A chaque saison des ouragans, il est toujours suggéré que l'on devrait simplement utiliser des armes nucléaires pour essayer de détruire les tempêtes», a déclaré la NOAA. Non seulement une bombe ne modifierait pas la tempête, mais les vents répandraient rapidement les retombées radioactives sur les terres avoisinantes, a ajouté l'agence. «Inutile de dire que ce n'est pas une bonne idée», a estimé la NOAA.

Selon Axios, Donald Trump avait déjà demandé une première fois, en 2017, si son administration devait bombarder des ouragans pour les empêcher de toucher terre. Dans cette conversation, le président n'avait pas évoqué l'emploi éventuel de bombes nucléaires, précise le site.

Sur Twitter, des internautes ont semblé choqués par la proposition du président américain, tandis que de nombreux tweets mentionnaient le hashtag #ThatsHowTheApocalypseStarted (c'est ainsi que l'Apocalyse a commencé, ndlr). La sénatrice Kamala Harris, candidate à la primaire démocrate, s'est aussi exprimée sur le réseau social: «Le type doit partir».

Les Etats-Unis sont régulièrement frappés par des ouragans meurtriers, provoquant des dégâts catastrophiques. En 2017, l'ouragan Harvey a été le plus puissant en 12 ans à avoir atteint le territoire américain. (afp/nxp)

Créé: 26.08.2019, 05h07

Articles en relation

Trump et la 1re ministre danoise se sont parlé

Groenland Après le rififi autour du refus de la vente du Groenland aux Etats-Unis, le président américain et la Première ministre danoise ont échangé au téléphone jeudi. Plus...

Trump se présente en champion d'Israël

Diplomatie Donald Trump a affirmé mercredi qu'«aucun président» américain n'a autant aidé Israël que lui. Plus...

Trump s'en prend à des constructeurs auto

Etats-Unis Le président américain reproche à certains constructeurs automobiles de s'entendre avec la Californie sur des futures normes d'émission. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.