Trump accuse l'ex-chef du FBI de «lâcheté»

Etats-UnisLe président américain attaque James Comey, qui a fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Donald Trump a accusé dimanche l'ex-chef du FBI James Comey de lâcheté pour avoir fait fuiter à la presse des notes compromettantes sur leurs rencontres privées, révélant que le président américain lui aurait demandé d'abandonner un pan de l'enquête sur l'affaire russe.

«Je pense que les fuites de James Comey vont avoir beaucoup plus d'importance que quiconque ne l'aurait jamais pensé. Complètement illégales? Très lâche! », a écrit Donald Trump dans un tweet qui laissait la porte ouverte à plusieurs interprétations.

Le président américain avait accusé James Comey de mentir vendredi, au lendemain de l'audition très suivie au Sénat de l'ex-chef du FBI, qu'il a limogé brutalement le 9 mai.

Menacé de poursuites

L'ancien premier policier des Etats-Unis a affirmé à cette occasion sous serment que le président lui avait demandé d'abandonner un volet de l'enquête sur de possibles ingérences russes portant sur le général Michael Flynn, son ex-conseiller à la sécurité nationale.

Lors de cette audition aux airs de pièce dramatique, James Comey a admis avoir fait fuiter à la presse en mai, via un ami, des notes dans lesquelles il avait consigné certains rendez-vous en tête à tête avec Donald Trump.

Un point dont s'est saisi l'avocat personnel du président pour menacer James Comey de poursuites. Comme Donald Trump dans son tweet dimanche, des proches de M. Trump s'étaient également rapidement emparés du fait que l'ex-chef du FBI soit passé par un ami pour dénoncer sa lâcheté présumée.

«Il a donné ses notes à un professeur de droit de (l'université de Columbia) parce qu'il n'a pas su agir en homme et donner ses notes directement aux médias quand il a voulu les transmettre aux médias», avait accusé vendredi le premier directeur de campagne de Donald Trump, Corey Lewandowski. (afp/nxp)

Créé: 11.06.2017, 15h38

Articles en relation

Trump accuse Comey d'avoir menti

Etats-Unis Le président américain a remis en cause, vendredi, les propos de l'ancien chef du FBI. Plus...

Le fils aîné de Trump défend son père

Etats-Unis Donald Trump Junior monte au créneau pour son père, illustrant à nouveau combien le président s'appuie sur sa famille. Plus...

Donald Trump: «WOW, Comey est une balance !»

Etats-Unis Le président américain a estimé vendredi que le témoignage de l'ex-directeur du FBI, la veille, confirmait sa version des faits. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La mort, lundi, dans l'explosion de sa voiture, de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia a provoqué une immense émotion en Europe. Le fils de la victime a accusé le gouvernement de complicité.
(Image: Bénédicte) Plus...