Chavez réélu: une élue suisse en mission raconte

Ada MarraLa conseillère nationale Ada Marra (PS/VD) a supervisé l’élection présidentielle au Venezuela. Elle témoigne de son travail et de l’ambiance au pays d’Hugo Chavez. Voici son roadbook de la présidentielle.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«On sent que les gens ont envie de se battre pour leurs droits. On touche du doigt le sens de la démocratie!» Ada Marra fait partie de la délégation suisse qui a intégré la mission internationale (200 personnes) de supervision de l’élection présidentielle au Venezuela. Elle est arrivée au pays d’Hugo Chavez mercredi dernier et y restera jusqu’à mercredi prochain.

Les résultats viennent de tomber ce lundi matin. Selon les premières estimations, portant sur 94% des bulletins de vote, Hugo Chavez a obtenu 54,66% des voix, contre 44,73% à Henrique Capriles.

Les autorités électorales ont salué un scrutin sans heurts, marqué par une participation historique de 80,94%. «C’est aussi l’impression de notre équipe d’observateurs. L’opposition, que nous avons pu rencontrer, a légitimé le processus électoral», explique la conseillère nationale socialiste vaudoise.

Pas d'alcool durant le scrutin

Après avoir atterri à Caracas mercredi, Ada Marra a rejoint son groupe d’observateurs à Barcelone, une ville de province d’un demi million d’habitants, à une heure de vol de la capitale. Elle est la seule Suisse et la seule femme dans son groupe.

«Il y a eu deux moments dans cette élection. Les jours qui ont précédé, on a perçu une grande attente, une mobilisation très forte. Visiblement la démocratie avançait au Venezuela. Et dimanche, le jour du scrutin, c’était absolument impressionnant de voir les files d’attente devant les bureaux de vote», témoigne-t-elle.

Malgré l’enjeu, le scrutin s’est déroulé sans incidents et dans le calme. «Le service de sécurité est très présent devant et dans les bureaux de vote. De plus, depuis vendredi 18h jusqu’à lundi 18h, la vente d’alcool est interdite dans tous le pays afin d’éviter les débordements», se félicite Ada Marra.

«Pour gagner, il faut savoir perdre»

Quelques heures avant la fermeture des bureaux de vote, Hugo Chavez, président en place depuis 1999, était donné au coude à coude avec son opposant Henrique Capriles. «Les chavezien sont assez tendus. Son opposant Capriles a fait une excellente campagne. Cette tension motive une envie de participer incroyable de la part de la population. La démocratie progresse, c’est bien. C’est joyeux et calme, espérons que cela le restera jusqu’au bout!», insiste la socialiste vaudoise.

«Pour gagner, il faut savoir perdre», a finalement déclaré Henrique Capriles, 40 ans, qui est parvenu à fédérer sur son nom la majorité des courants de l’opposition, de droite comme de gauche. Il a obtenu un score jamais atteint par un opposant depuis l’accession d’Hugo Chavez au pouvoir. L’ancien lieutenant-colonel, âgé de 58 ans, y restera pour encore 6 ans.

Créé: 08.10.2012, 10h49

Ada Marra, conseillère nationale socialiste vaudoise, en mission de supervision au Venezuela. (Image: Keystone )

Articles en relation

Réélu, Chavez promet d'être un «meilleur président»

Venezuela Dès sa réélection confirmée, le président vénézuélien Hugo Chavez a lancé à l'opposition un appel à l'unité nationale. Plus...

Hugo Chavez reste aux commandes du Vénézuela

Election présidentielle Le président sortant Hugo Chavez a été réélu dimanche à la tête du Venezuela. Après le dépouillement de 90% des bulletins de vote, il précède son adversaire Henrique Capriles en obtenant 54,42% des suffrages. Plus...

Frontières fermées à la veille des présidentielles

Venezuela Le Venezuela a fermé samedi ses frontières «aux personnes et aux véhicules» par mesure de sécurité avant le scrutin présidentiel de dimanche. Plus...

Chavez voterait Obama s'il était Américain

vénézuéla Candidat à sa succession dans son pays, le président vénézuélien a apporté son soutien à son homologue américain dimanche et déclaré qu'il ne doutait pas que ce dernier fasse de même. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.