Passer au contenu principal

CanadaUn avion évacué d'urgence après un incendie

Un appareil de la Royal Air Maroc a dû être évacué d'urgence à Montréal après un incendie sur un convoyeur à bagages à l’arrière de l’appareil. En Australie, le pare-brise d'un Boeing 787 s'est fissuré.

Un avion de la Royal Air Maroc a été évacué d’urgence lundi en fin de journée à l’aéroport international Pierre-Elliott Trudeau de Montréal après un incendie sur un convoyeur à bagages à l’arrière de l’appareil, selon des images postées sur les réseaux sociaux.

L’incendie a rapidement dégagé un épais nuage de fumée à l’arrière de l’appareil en provenance de Casablanca et qui venait de se garer aux abords des bouches d’accès de l’aérogare.

Les toboggans d’évacuation d’urgence de l’avion ont été déployés vers l’arrière et des passagers ont commencé à évacuer l’appareil. L’arrivée de ces toboggans sur le tarmac très proche des flammes a provoqué quelques mouvements de panique parmi les passagers, selon une vidéo sur le réseau Twitter.

Selon François-Nicolas Asseli, un porte-parole de l’aéroport de Montréal cité par le quotidien La Presse, «il y avait 250 passagers à bord, ainsi que 8 membres d’équipage». Quelques personnes qui ont emprunté le toboggan d’urgence ont été légèrement blessées ou incommodées par les fumées, a-t-il ajouté. Cinq personnes ont été hospitalisées.

Incident aussi en Australie

Par ailleurs, le pare-brise d’un 787 Dreamliner d’Air India s’est fissuré à l’atterrissage la semaine dernière en Australie, a annoncé mardi la compagnie. Elle a souligné que cet «incident mineur» n’avait pas mis en danger les passagers.

Le 787 Dreamliner, dernier né de Boeing, a subi une série de dysfonctionnements qui avaient conduit les autorités à clouer au sol l’ensemble de la flotte mondiale en janvier. Les vols des Dreamliner avaient repris en avril.

Air India a cependant assuré que la fissure du pare-brise du vol Delhi-Sydney n’était probablement pas due à un problème propre à l’appareil mais peut-être à un brusque changement de température.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.