Passer au contenu principal

Scandale de la NSALe Brésil se protège de l'espionnage avec son propre satellite

Telebras, la compagnie de téléphone brésilienne publique, a signé un contrat avec le groupe d’aéronautique Embraer pour la fabrication d'un satellite de télécommunications afin de garantir la «souveraineté» du pays.

Dilma Roussef, la présidente du Brésil, a vivement attaqué l'espionnage américain devant les Nations Unies.
Dilma Roussef, la présidente du Brésil, a vivement attaqué l'espionnage américain devant les Nations Unies.
AFP

La compagnie publique brésilienne du téléphone, Telebras, a indiqué jeudi avoir signé un contrat de 560 millions de dollars (507 millions de francs) pour la fabrication d'un satellite de télécommunications. L'appareil aura pour but de garantir la sécurité des liaisons après le scandale d'espionnage par les Etats-Unis.

Un accord d'association entre Telebras et le groupe d'aéronautique brésilien Embraer permettra la fabrication d'un satellite géostationnaire, civil et militaire, selon un communiqué. L'engin devrait être opérationnel en 2016.

Ce satellite renforcera, selon Embraer, la «souveraineté» du Brésil après les révélations sur les opérations de surveillance des données électroniques et de mises sur écoute menées au Brésil et dans d'autres pays par l'Agence américaine de sécurité nationale (NSA).

«Violations des droits de l'homme»

Révélées en septembre, ces pratiques avaient conduit la présidente brésilienne Dilma Rousseff à ajourner un voyage officiel aux Etats-Unis. Elle avait ensuite prononcé un vigoureux discours devant les Nations unies à New York, dénonçant ces «violations des droits de l'homme».

La société franco-italienne Thales Alenia Space (TAS) sera chargée de la gestion de ce satellite. L'appareil sera envoyé dans l'espace par le consortium européen Arianespace, selon Embraer.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.