Passer au contenu principal

«C’est la fin de ma présidence. Je suis foutu»

La réaction de Trump à l’annonce de la nomination de Mueller en 2017 est l’un des éléments à charge décrits dans le rapport publié jeudi.

William Barr, ministre de la Justice, a défendu l'innocence du président Trump lors de sa conférence de presse jeudi à Washington.
William Barr, ministre de la Justice, a défendu l'innocence du président Trump lors de sa conférence de presse jeudi à Washington.
Evan Vucci/ Shutterstock

«Oh mon Dieu. C’est terrible. C’est la fin de ma présidence. Je suis foutu». Le 17 mai 2017, l’annonce de la nomination de Robert Mueller à la tête de l’enquête sur l’ingérence russe dans la présidentielle américaine de 2016 passe mal auprès de Donald Trump. Les propos et la colère de ce dernier, décrits par l’une des membres de son administration, sont au cœur du rapport du procureur spécial Robert Mueller publié jeudi à Washington. Ils s’inscrivent dans une longue liste d’actions et de déclarations de Donald Trump recensées par Robert Mueller et qui indiquent, selon le rapport du procureur spécial, que le président des États-Unis «voulait se protéger contre une enquête sur sa campagne».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.