La capitale américaine et l'Oregon légalisent le cannabis

DrogueWashington et l'Etat de l'Oregon ont dit oui à la légalisation du cannabis. Toute une série de référendums sur des sujets allant de l'avortement à la chasse à l'ours s'est tenue en marge des élections législatives de mi-mandat.

A Washington, les adultes de 21 ans et plus sont désormais autorisés à posséder deux onces (soit 57 grammes) de cannabis et à cultiver six plants de marijuana.

A Washington, les adultes de 21 ans et plus sont désormais autorisés à posséder deux onces (soit 57 grammes) de cannabis et à cultiver six plants de marijuana. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En plus de voter pour le renouvellement du Congrès ou, dans certains Etats, d'élire un gouverneur, les Américains se sont prononcés dans de nombreux Etats sur des sujets graves comme le contrôle des armes à feu ou les OGM, ou sur d'autres, plus légers, comme les boissons sucrées.

Selon des résultats partiels, les électeurs de Washington DC ont approuvé à 65% contre 28% l'«Initiative 71» qui demande la légalisation du cannabis, et ceux de l'Oregon à 54% contre 46%. Ils vont rejoindre le Colorado et l'Etat de Washington qui ont déjà légalisé la marijuana à usage récréatif. Un vote similaire a eu lieu en Alaska mardi et le «oui» semblait l'emporter.

Changement de mentalités

«De plus en plus de gens se rendent compte qu'il est logique de préférer que la marijuana soit soumise à une réglementation qui soit imposée aux cartels de la drogue», a estimé Mike Elliott, l'un des plus ardents avocats de la légalisation dans le Colorado.

«C'est une journée magnifique pour arrêter la guerre de la drogue dans le District de Columbia (DC)», dont «la marijuana a été le moteur», a renchéri Malik Burnett, qui militait en faveur de l«'Initiative 71». Il ajoute que la capitale américaine affiche le taux d'arrestations lié au cannabis le plus élevé du pays. Des arrestations qui impliquent principalement des Afro-Américains.

«La défaite à Washington n'est pas surprenante mais elle est néanmoins décevante», a en revanche déploré Kevin Sabet, qui faisait campagne pour le «non». «La bataille n'est pas terminée, nous allons nous mobiliser pour que la marijuana ne soit pas commercialisée à DC», a-t-il assuré, faisant entendre que le parcours d'obstacles pour que le vote des électeurs se transforme en loi était loin d'être terminé.

Non en Floride et dans le Maine

En Floride, les électeurs ont en revanche rejeté une mesure visant l'autorisation de la marijuana à des fins médicales. Dans le Maine, une proposition de légalisation de cette substance à des fins récréatives a également été rejetée par 55% des voix contre 45%.

Il est toujours interdit selon la loi fédérale de consommer, vendre ou posséder du cannabis, mais 23 Etats américains l'ont déjà complètement ou partiellement dépénalisé.

Cinq Etats pour le salaire minimum

Sur un autre thème brûlant aux Etats-Unis, des référendums pour augmenter le salaire minimum, fixé actuellement à 7,25 dollars l'heure par l'Etat fédéral, ont reçu un vote favorable en Arkansas, en Alaska, dans l'Illinois, le Nebraska et le Dakota du Sud, selon des résultats préliminaires.

Les habitants du Colorado, du Dakota du Nord et du Tennessee se prononçaient, quant à eux, sur des mesures visant à restreindre le droit à l'avortement. Le Colorado a notamment rejeté une proposition cherchant à considérer le foetus comme une «personne».

Le droit de porter des armes à feu était au menu des électeurs en Alabama, dans le Missouri et dans l'Etat de Washington.

Huit circonscriptions se sont prononcées sur des propositions anti-«fracking» (fracturation hydraulique), une technologie qui permet d'extraire du gaz ou du pétrole de schiste de roches poreuses et accusée d'être très polluante. Plusieurs circonscriptions et Etats ont voté sur des mesures anti-OGM demandant notamment leur signalisation sur les produits alimentaires.

Taxe sur les boissons sucrées

Plus insolite, en Californie, une mesure a été proposée à San Francisco et à Berkeley pour imposer une taxe de 1% par centilitre pour les boissons sucrées.

Côté animaux, les électeurs du Maine ont dû se prononcer sur une proposition pour bannir les appâts pour la chasse aux ours bruns. Ceux du Michigan ont voté sur la mise en place de saisons pour la chasse au loup.

Enfin, dans la puritaine «Bible belt», les électeurs d'Arkansas ont voté pour dire s'ils sont pour l'autorisation de produire et vendre de l'alcool dans tout l'Etat où certaines zones «sèches» pratiquent encore la prohibition. (ats/nxp)

Créé: 05.11.2014, 09h36

Articles en relation

New York autorise la marijuana à des fins médicales

ETATS-UNIS Comme annoncé samedi par le New York Times, New York devient le 21e Etat américain à assouplir sa législation en la matière. Plus...

Fumeurs de cannabis plus poursuivis dans deux Etats

Etats-Unis L'Etat de Washington et le Colorado sont depuis mardi les premiers Etats américains à dépénaliser la possession de cannabis à des fins récréatives dans la limite d'une once (28,34 grammes). Plus...

Un ancien ambassadeur à Berne élu au Congrès

Etats-Unis Le démocrate Donald Beyer avait contribué à lever des fonds pour la campagne présidentielle de Barack Obama. Plus...

Les républicains giflent Barack Obama

Etats-Unis A l’image de Lee Zeldin, une jeune vétéran d’Irak élu à la Chambre des Représentants, les républicains ont surfé sur la vague anti-Obama pour reprendre le contrôle du Sénat et du Congrès. Plus...

Vague républicaine au Congrès américain

ETATS-UNIS Les républicains ont remporté mardi les élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.