Passer au contenu principal

Etats-UnisClinton et Sanders rassemblés lors d'un meeting

Les deux rivaux dans la course à l'investiture démocrate seront réunis mardi, dans le New Hampshire.

Le médecin de Donald Trump a réalisé un bulletin de santé en 5 minutes, l'an passé. (Samedi 27 août 2016)
Le médecin de Donald Trump a réalisé un bulletin de santé en 5 minutes, l'an passé. (Samedi 27 août 2016)
Reuters
Une statue peu flatteuse de Donald Trump a fait beaucoup rire, à New York. (Jeudi 18 août 2016)
Une statue peu flatteuse de Donald Trump a fait beaucoup rire, à New York. (Jeudi 18 août 2016)
AFP
Marco Rubio, solide troisième chez les républicains selon des résultats partiels, a réalisé un bon score. Grand perdant de la soirée, Jeb Bush, l'ancien gouverneur de Floride, fils et frère de président, termine très loin derrière. (1er février 2016).
Marco Rubio, solide troisième chez les républicains selon des résultats partiels, a réalisé un bon score. Grand perdant de la soirée, Jeb Bush, l'ancien gouverneur de Floride, fils et frère de président, termine très loin derrière. (1er février 2016).
Reuters
1 / 149

Bernie Sanders doit annoncer officiellement mardi qu'il se rallie à Hillary Clinton, sa rivale dans la course à l'investiture démocrate aux Etats-Unis. La réconciliation doit avoir lieu lors d'un meeting commun dans le New Hampshire (nord-est).

Leurs équipes ont annoncé lundi dans des communiqués coordonnés qu'ils se retrouveraient dans un lycée de Portsmouth mardi matin pour évoquer leur engagement en faveur d'une «économie au service de chacun, pas seulement ceux d'en haut». Le sénateur du Vermont a multiplié les signes d'apaisement depuis que sa rivale a remporté les primaires il y a cinq semaines.

Transition vers le rassemblement

Alors qu'il affichait d'abord un ton de défi, promettant de défendre ses idées jusqu'à la convention d'investiture de Philadelphie (25-28 juillet), Bernie Sanders a progressivement fait la transition vers le rassemblement, déclarant à fin juin qu'il voterait bien pour Hillary Clinton et par conséquent contre le républicain Donald Trump.

Mais il n'avait jusqu'à présent pas fait campagne pour Hillary Clinton, alors que cette dernière avait apporté son soutien à Barack Obama en 2008 peu après sa défaite aux primaires de cette année-là.

Salaire minimum à 15 dollars

L'élaboration par le parti démocrate ce week-end à Orlando, en Floride, d'un programme ancré à gauche a contribué à la réconciliation. Ce document, qui inclut notamment la grande revendication de Bernie Sanders d'un salaire minimum national à 15 dollars (contre 7,25 actuellement) sera ratifié lors de la convention de Philadelphie.

«Grâce aux millions de gens qui se sont impliqués dans le processus politique, dont beaucoup pour la première fois, nous avons désormais le programme le plus progressiste de l'histoire du parti démocrate», avait déjà déclaré dimanche Bernie Sanders dans un communiqué.

Le sénateur s'est également félicité samedi de la dernière proposition d'Hillary Clinton pour améliorer le système de santé.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.