Passer au contenu principal

Débordées par le virus, les prisons américaines libèrent à tour de bras

Alors que Harvey Weinstein aurait contracté le Covid-19, les centres de détention tentent de freiner l’épidémie derrière les barreaux.

«Harvey Weinstein serait, selon des médias américains, l’un des deux détenus de la prison de Wende, au nord de New York, testés positifs au coronavirus.»
«Harvey Weinstein serait, selon des médias américains, l’un des deux détenus de la prison de Wende, au nord de New York, testés positifs au coronavirus.»
Keystone

C’est sans doute un des plus célèbres prisonniers du moment. Harvey Weinstein serait, selon des médias américains, l’un des deux détenus de la prison de Wende, au nord de New York, testés positifs au coronavirus. L’entourage du producteur condamné à 23 ans de prison pour agression sexuelle et viol se refuse à tout commentaire. Mais cette affaire est emblématique du dilemme auquel fait face actuellement le système pénitentiaire américain. Comment gérer la propagation du virus dans un pays qui détient le record mondial de prisonniers – 2,3 millions au bas mot?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.