Passer au contenu principal

Deux suspects «armés et dangereux» à Boston

Le FBI a publié des photos et vidéos montrant deux suspects dans l'enquête sur les attentats du marathon de Boston, quelques heures après un émouvant hommage rendu aux victimes par le président Barack Obama.

Djokhar Tsarnaev, l'adolescent accusé du double attentat du marathon de Boston en avril dernier, a plaidé non coupable.
Djokhar Tsarnaev, l'adolescent accusé du double attentat du marathon de Boston en avril dernier, a plaidé non coupable.
Keystone
Les autorités russes avaient averti les Américains que Tamerlan Tsarnaev (ici une photo de 2010) «s'était radicalisé».
Les autorités russes avaient averti les Américains que Tamerlan Tsarnaev (ici une photo de 2010) «s'était radicalisé».
Reuters
.
.
Reuters
.
.
Reuters
Des bougies dans la nuit en mémoire des victimes.
Des bougies dans la nuit en mémoire des victimes.
Reuters
La dernière cachette de Djokhar Tsarnaev, un bateau en cale sèche dans un jardin de Boston. Les caméras thermiques ont permis à la police de savoir où exactement il était terré.
La dernière cachette de Djokhar Tsarnaev, un bateau en cale sèche dans un jardin de Boston. Les caméras thermiques ont permis à la police de savoir où exactement il était terré.
Keystone, AFP
La dernière cachette de Djokhar Tsarnaev.
La dernière cachette de Djokhar Tsarnaev.
Keystone, AFP
La cavale de Djokhar Tsarnaev, s'est terminée dans la nuit de vendredi à samedi.
La cavale de Djokhar Tsarnaev, s'est terminée dans la nuit de vendredi à samedi.
AFP
La cavale de Djokhar Tsarnaev, s'est terminée dans la nuit de vendredi à samedi. Il a été hospitalisé dans un état grave.
La cavale de Djokhar Tsarnaev, s'est terminée dans la nuit de vendredi à samedi. Il a été hospitalisé dans un état grave.
Keystone
Les forces de l'ordre se détendent après une chasse à l'homme qui aura duré 24 heures.
Les forces de l'ordre se détendent après une chasse à l'homme qui aura duré 24 heures.
AFP
Les forces de l'ordre se détendent après une chasse à l'homme qui aura duré 24 heures.
Les forces de l'ordre se détendent après une chasse à l'homme qui aura duré 24 heures.
AFP
La joie de la population américaine après l'arrestation du deuxième suspect.
La joie de la population américaine après l'arrestation du deuxième suspect.
AFP
La joie de la population américaine après l'arrestation du deuxième suspect.
La joie de la population américaine après l'arrestation du deuxième suspect.
AFP
La joie de la population américaine après l'arrestation du deuxième suspect.
La joie de la population américaine après l'arrestation du deuxième suspect.
AFP
Obama, en plein briefing dans la «Situation Room».
Obama, en plein briefing dans la «Situation Room».
AFP
Le frère ainé tué, Tamerlan Tsarnaev (g), en plein combat de boxe en mai 2009 à Chicago.
Le frère ainé tué, Tamerlan Tsarnaev (g), en plein combat de boxe en mai 2009 à Chicago.
ap, AFP
Boston s'est métamorphosée en ville fantôme vendredi, avec pour seul fond sonore les sirènes, vrombissements de voitures blindées et concert d'hélicoptères des forces de l'ordre.
Boston s'est métamorphosée en ville fantôme vendredi, avec pour seul fond sonore les sirènes, vrombissements de voitures blindées et concert d'hélicoptères des forces de l'ordre.
ap, AFP
Les trains ne circulaient pas entre New York et Boston.
Les trains ne circulaient pas entre New York et Boston.
AFP
Grande chasse à l'homme pour retrouver le 2e suspect.
Grande chasse à l'homme pour retrouver le 2e suspect.
ap, AFP
Tamerlan et Djhokhar Tsarnaev.
Tamerlan et Djhokhar Tsarnaev.
Reuters
Les snipers en position à Watertown.
Les snipers en position à Watertown.
AFP
L'armée américaine survole Boston à la traque au fugitif.
L'armée américaine survole Boston à la traque au fugitif.
Keystone
Des voisins du quartier observent l'intervention des forces de l'ordre.
Des voisins du quartier observent l'intervention des forces de l'ordre.
Keystone
La police est sur les dents.
La police est sur les dents.
Keystone
Une femme est évacuée de son immeuble.
Une femme est évacuée de son immeuble.
Keystone
La police est prête à tirer.
La police est prête à tirer.
Keystone
La police a fouillé de nombreux appartements.
La police a fouillé de nombreux appartements.
Keystone
Une équipe tactique se met en place devant une maison à Watertown.
Une équipe tactique se met en place devant une maison à Watertown.
Keystone
Une photo de l'assaut en cours sur une maison à Watertown.
Une photo de l'assaut en cours sur une maison à Watertown.
Keystone
AFP
AFP
Un chien à la recherche d'explosifs.
Un chien à la recherche d'explosifs.
AFP
AFP
Les forces spéciales fouillent les maisons à Watertown pour retrouver le suspect à la casquette blanche, toujours en fuite.
Les forces spéciales fouillent les maisons à Watertown pour retrouver le suspect à la casquette blanche, toujours en fuite.
Djokhar Tsarnaev, identifié par le FBI comme le suspect numéro 2.
Djokhar Tsarnaev, identifié par le FBI comme le suspect numéro 2.
Keystone
Des résidents inquiets du quartier de Watertown.
Des résidents inquiets du quartier de Watertown.
Keystone
Des résidents inquiets du quartier de Watertown.
Des résidents inquiets du quartier de Watertown.
Keystone
Une résidente inquiète du quartier de Watertown.
Une résidente inquiète du quartier de Watertown.
Keystone
Les forces spéciales fouillent les maisons à Watertown.
Les forces spéciales fouillent les maisons à Watertown.
Keystone
Les forces spéciales fouillent les maisons à Watertown.
Les forces spéciales fouillent les maisons à Watertown.
Keystone
Une habitante du quartier, Shawna England, a posté sur Twitter une image de l'opération en cours.
Une habitante du quartier, Shawna England, a posté sur Twitter une image de l'opération en cours.
Les suspects seraient originaires du Caucase russe, selon ap
Les suspects seraient originaires du Caucase russe, selon ap
Keystone
Après le meurtre d'un policier du Massachusetts Institute of Technology près de Boston, des policiers lourdement armés ont participé à une grande opération de recherche.
Après le meurtre d'un policier du Massachusetts Institute of Technology près de Boston, des policiers lourdement armés ont participé à une grande opération de recherche.
AFP
AFP
AFP
Les unités d'élite fouillent maison par maison
Les unités d'élite fouillent maison par maison
Keystone
La conférence de presse de la police de Boston.
La conférence de presse de la police de Boston.
Keystone
Le chef de la police du Massachussets Timothy P. Alben.
Le chef de la police du Massachussets Timothy P. Alben.
Keystone
C'est cet homme que la police aurait tué, selon les éléments qui parviennent de Boston.
C'est cet homme que la police aurait tué, selon les éléments qui parviennent de Boston.
Keystone
.
.
Keystone
Une carte des lieux des événements.
Une carte des lieux des événements.
Google
.
.
Keystone
.
.
Keystone
.
.
Keystone
La police est sous forte tension.
La police est sous forte tension.
Keystone
Un suspect couché à terre.
Un suspect couché à terre.
Reuters
.
.
Keystone
.
.
Reuters
.
.
Reuters
.
.
Reuters
.
.
Reuters
Le FBI a identifié deux suspects dans l'attentat de Boston. Il a lancé jeudi un appel au public pour recueillir des informations sur ces deux hommes dont il a diffusé les photos.
Le FBI a identifié deux suspects dans l'attentat de Boston. Il a lancé jeudi un appel au public pour recueillir des informations sur ces deux hommes dont il a diffusé les photos.
Reuters
Les photos des deux suspects.
Les photos des deux suspects.
Reuters
Les deux suspects filmés près de la scène du crime.
Les deux suspects filmés près de la scène du crime.
Reuters
Le deuxième suspect avec aussi un sac à dos.
Le deuxième suspect avec aussi un sac à dos.
AFP
Le deuxième suspect.
Le deuxième suspect.
Keystone
Le deuxième suspect porte une casquette blanche.
Le deuxième suspect porte une casquette blanche.
Keystone
Une victime de l'atttentat arrive devant le memorial, à Boston.
Une victime de l'atttentat arrive devant le memorial, à Boston.
Reuters
Les inspecteurs sur la scène du crime.
Les inspecteurs sur la scène du crime.
AFP
Barack Obama et Michelle présents à la cérémonie en hommage aux victimes de l'attentat de Boston.
Barack Obama et Michelle présents à la cérémonie en hommage aux victimes de l'attentat de Boston.
Reuters
Le président Barack Obama et la First Lady Michelle Obama arrivent à Boston.
Le président Barack Obama et la First Lady Michelle Obama arrivent à Boston.
AFP
Une équipe scientifique sur les lieux de l'attentat pour tenter de percer le mystère de ces attaques.
Une équipe scientifique sur les lieux de l'attentat pour tenter de percer le mystère de ces attaques.
Keystone
Près de 12 ans après le 11-Septembre, les Etats-Unis se sont réveillés sous le choc après l'explosion de deux bombes à Boston. Et la population, comme les enquêteurs, se demande qui est derrière cet attentat toujours non revendiqué.
Près de 12 ans après le 11-Septembre, les Etats-Unis se sont réveillés sous le choc après l'explosion de deux bombes à Boston. Et la population, comme les enquêteurs, se demande qui est derrière cet attentat toujours non revendiqué.
Reuters
Le centre-ville de Boston est bouclé et quadrillé par l'armée. Des soldats des State Troopers, épaulés par des centaines de policiers patrouillent dans les rues de la ville.
Le centre-ville de Boston est bouclé et quadrillé par l'armée. Des soldats des State Troopers, épaulés par des centaines de policiers patrouillent dans les rues de la ville.
Reuters
Les enquêteurs du FBI ont demandé à la population de lui fournir tous les indices possibles, même les plus minimes.
Les enquêteurs du FBI ont demandé à la population de lui fournir tous les indices possibles, même les plus minimes.
Keystone
A New York, la sécurité a été renforcée dans tous les points stratégiques et touristiques de la Ville.
A New York, la sécurité a été renforcée dans tous les points stratégiques et touristiques de la Ville.
Keystone
Une concurrente du marathon de Boston en pleurs.
Une concurrente du marathon de Boston en pleurs.
Keystone
Les blessés attendent les secours.
Les blessés attendent les secours.
Keystone
.
.
Keystone
Les participants au marathon et les spectateurs sont choqués.
Les participants au marathon et les spectateurs sont choqués.
Keystone
.
.
Keystone
.
.
Keystone
.
.
Keystone
Les lieux du drame peu après les explosions.
Les lieux du drame peu après les explosions.
Keystone
.
.
Keystone
Une marathonienne enlace son père.
Une marathonienne enlace son père.
Keystone
.
.
Keystone
De nombreuses équipes de sport ont fait une minute de silence aux USA, ici les l'équipe texane de basket de Houston Rockets.
De nombreuses équipes de sport ont fait une minute de silence aux USA, ici les l'équipe texane de basket de Houston Rockets.
Keystone
L'équipe de NHL les Phoenix Coyotes' en Arizona.
L'équipe de NHL les Phoenix Coyotes' en Arizona.
Keystone
L'équipe de baseball de Houston Astros.
L'équipe de baseball de Houston Astros.
Keystone
Des participants au marathon sont sous le choc
Des participants au marathon sont sous le choc
AFP
Dans une brève intervention à la Maison blanche, Barack Obama indiqué que les services de police ignoraient pour l'heure qui avait commis cet attentat et pour quelle raison.
Dans une brève intervention à la Maison blanche, Barack Obama indiqué que les services de police ignoraient pour l'heure qui avait commis cet attentat et pour quelle raison.
AFP
Des secouristes aident un blessé
Des secouristes aident un blessé
Keystone
AFP
Plus de 26'000 personnes participaient à la course, la plus ancienne des États-Unis
Plus de 26'000 personnes participaient à la course, la plus ancienne des États-Unis
Keystone
AFP
Barack Obama a téléphoné lundi au maire de Boston, ainsi qu'au gouverneur du Massachusetts, pour leur offrir l'assistance du gouvernement fédéral après les explosions du marathon de Boston.
Barack Obama a téléphoné lundi au maire de Boston, ainsi qu'au gouverneur du Massachusetts, pour leur offrir l'assistance du gouvernement fédéral après les explosions du marathon de Boston.
AFP
Les traces des deux explosions
Les traces des deux explosions
Keystone
Des antennes médicales ont été installées
Des antennes médicales ont été installées
Keystone
Keystone
Un agent du FBI
Un agent du FBI
AFP
Edward Davis, le commissaire de police de Boston, lors d'une conférence de presse .
Edward Davis, le commissaire de police de Boston, lors d'une conférence de presse .
Keystone
AFP
Un démineur inspecte un engin suspect
Un démineur inspecte un engin suspect
AFP
AFP
1 / 107

Trois jours après l'attentat qui a fait trois morts et près de 180 blessés, le responsable du FBI de Boston chargé de l'enquête, Richard DesLauriers, a rendu jeudi publiques les photos et vidéos de deux hommes jeunes, marchant l'un derrière l'autre, l'un avec une casquette claire, visière à l'arrière, portant un sac à dos sur l'épaule droite, et l'autre portant veste et casquette sombres, et un sac à dos.

Les enquêteurs ont épluché quantités d'images prises entre autres par des caméras de surveillance de magasins aux abords du marathon, ou encore par les caméras de journalistes suivant l'événement.

"Aujourd'hui, nous faisons appel au public pour identifier ces deux suspects (...) qui apparaissent associés", a déclaré Richard DesLauriers lors d'un point presse.

Les deux hommes sont considérés comme "armés et extrêmement dangereux", a-t-il alerté, recommandant au public de ne les approcher d'aucune façon.

Sur les images, le suspect portant une casquette blanche "est vu en train de déposer ce que nous pensons être une des bombes", a précisé Richard DesLauriers, soulignant que cela avait eu lieu "quelques minutes" avant les explosions.

Images diffusées dans le monde entier

"Depuis plus de 100 ans, le FBI a fait appel au public pour qu'il soit ses yeux et ses oreilles. Grâce à l'aide des médias, dans un instant, ces images seront diffusées directement auprès de millions de personnes dans le monde entier", a poursuivi Richard DesLauriers: "Quelqu'un connaît ces personnes, ce sont des amis, des voisins, des collègues, ou des membres de la famille".

Il a précisé que le suspect à la casquette claire avait déposé son sac sur le site de la deuxième explosion, "quelques minutes" avant la déflagration.

La qualité des images - diffusées sur le site internet de la police fédérale - est inégale, mais pour certaines assez bonnes.

"Toute information, aussi insignifiante puisse-t-elle paraître, présente un intérêt pour nous", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, la sécurité et les vérifications à la frontière canadienne ont été sérieusement renforcées.

Se rendant sur place jeudi avec sa femme, le président Obama a cherché à consoler la ville endeuillée et s'est rendu aux chevet de blessés à l'hôpital.

Obama rend hommage aux victimes

Lors d'une cérémonie oecuménique dans la cathédrale de la Sainte Croix devant 2.000 personnes, Barack Obama a rendu hommage aux victimes, mais aussi promis que les enquêteurs trouveraient les auteurs de cette "violence insensée" et les traduiraient en justice.

"Oui, nous vous retrouverons, et oui, vous ferez face à la justice", a déclaré le président, venu à Boston trois jours après l'attentat qui a traumatisé la capitale du Massachusetts (nord-est) et ravivé aux Etats-Unis le souvenir du 11-Septembre.

"S'ils cherchaient à nous intimider, à nous terroriser (...), il est clair maintenant qu'ils avaient choisi la mauvaise ville", a-t-il ajouté, saluant le "courage" des Bostoniens face au "visage du diable".

Barack Obama a notamment rendu hommage aux trois victimes tuées, Martin Richard, 8 ans, Krystle Campbell, 29 ans, et Lu Lingzi, une Chinoise de 23 ans qui étudiait à la Boston University.

L'ancien candidat à la présidentielle Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts, était présent, ainsi que de nombreux élus locaux et membres des services de secours.

Un fonds d'aide aux victimes - One Fund Boston - avait par ailleurs récolté jusqu'à 10 millions de dollars jeudi, trois jours après le double attentat de lundi, selon des médias locaux. Le chiffre doit être confirmé vendredi officiellement.

Ni motif ni revendication

Trois jours après le plus grave attentat commis aux Etats-Unis depuis le 11-Septembre, les enquêteurs n'ont encore ni motif, ni revendication, et aucune hypothèse n'est privilégiée, entre terrorisme international ou intérieur.

Mais ils ont, en plus des deux "suspects" montrés jeudi, une idée plus précise de la composition des bombes artisanales qui ont ensanglanté le centre de Boston, où des dizaines de milliers de personnes étaient massées sur le parcours du marathon annuel, traditionnellement une grande fête populaire.

Les bombes avait été assemblées dans des cocottes-minute dont un couvercle a été retrouvé sur le toit d'un hôtel de six étages à proximité, témoignant de la force de l'explosion.

Les enquêteurs ont retrouvé des lambeaux d'un sac de nylon noir, un morceau de cocotte-minute tordu par le souffle de l'explosion, des clous et des billes métalliques, et ce qui ressemble à un morceau de circuit électronique.

Parmi les quelque 180 blessés, une dizaine ont dû être amputés, certains des deux jambes, en raison des profondes blessures causées par les clous, les échardes de métal et les billes d'acier ajoutés aux bombes pour en maximiser l'impact.

(ats/afp)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.