Donald Trump pense qu’il aurait mérité le prix Nobel de la Paix 2019

Etats-UnisLe président américain estime avoir autant contribué à la paix entre l'Érythrée et l’Ethiopie que le premier ministre de ce dernier pays, Abiy Ahmed, récompensé par Oslo.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lors d’un événement électoral à Toledo, en Ohio, jeudi soir, Donald Trump a tenu un discours qui n’est pas passé inaperçu, dans le contexte des tensions avec l'Iran. S’adressant à ses supporters républicains, le président des Etats-Unis a dit ceci: «Je vais vous parler du prix Nobel de la Paix. J’ai fait un accord, j’ai sauvé un pays et j’ai entendu que le chef de ce pays reçoit maintenant le prix Nobel de la Paix pour avoir sauvé ce pays. Je me suis dit: Quoi, est-ce que j’ai quelque chose à voir avec ça? Oui, bien sûr. Mais vous savez, c’est comme ça. (...). J’ai évité une grande guerre, j’en ai évité plein».

Dans ce discours, Donald Trump fait référence à Abiy Ahmed, le premier ministre éthiopien, qui a reçu le prix Nobel de la Paix l’an dernier «pour ses efforts en vue d'arriver à la paix et en faveur de la coopération internationale, en particulier pour son initiative déterminante visant à résoudre le conflit frontalier avec l’Érythrée», selon les termes de la présidente du comité Nobel norvégien.

Les Etats-Unis pas seuls au chevet du processus de paix

Malgré un cessez-le-feu signé en 2000, Érythrée et l'Ethiopie sont restés en situation de conflit jusqu’en juillet 2018 et la signature par le premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le président érythréen Isaias Afwerki d’un accord de paix. Mais Abiy Ahmed a également été récompensé pour avoir libéré des millions d’opposants du régime et permis à des dissidents exilés de revenir à la maison, rappelle la BBC. Il a par ailleurs réintroduit la liberté de la presse et nommé des femmes à des postes dirigeants.

Les Etats-Unis ont eu une influence dans le processus de paix, au même titre que les Emirats arabes unis ou encore l’Arabie saoudite. Ce n’est pas la première fois que Donald Trump, qui se présente comme le président de la paix, rêve à haute voix d'un prix Nobel. Il en avait fait mention à la suite de ses rencontres pacificatrices avec le leader nord-coréen Kim Jong-un.

Créé: 10.01.2020, 21h21

Articles en relation

Trump veut des sanctions plutôt que des bombes sur l’Iran

Iran/États-Unis Le président américain a opté ce mercredi pour des sanctions économiques plutôt qu’une confrontation militaire avec Téhéran. Plus...

Donald Trump et sa «diplomatie du gangster» inquiètent le Congrès

États-Unis Les parlementaires américains devraient voter cette semaine pour limiter le champ d’action du président dans la crise iranienne. Plus...

Moi, mon chien et Donald Trump

Que pensent les Américains de leurs chiens et de Donald Trump? Découvrez-le dans la websérie à travers les États-Unis durant la campagne présidentielle. Plus...

Le Prix Nobel de la paix Abiy Ahmed a encore du pain sur la planche

Distinction Le prestigieux prix récompense l’artisan de la réconciliation entre l’Éthiopie et l’Érythrée. Mais le travail du premier ministre est loin d’être achevé Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.