Passer au contenu principal

Le drame de Waco réveille le spectre toulousain d'AZF

La puissante explosion qui a eu lieu mercredi soir dans une usine d'engrais près de Waco au Texas, a ravivé le souvenir de celle de l’usine chimique AZF de Toulouse en 2001. Avec à la clé, l'hypothèse de l'attentat.

Des pompiers tentent de secourir une personne blessée dans un véhicule à l'intérieur de l'usine AZF de Toulouse, le 21 septembre 2001.
Des pompiers tentent de secourir une personne blessée dans un véhicule à l'intérieur de l'usine AZF de Toulouse, le 21 septembre 2001.
AFP

L'histoire semble se répéter. Deux jours après le drame de Boston et l'explosion de deux bombes tout près de la ligne d'arrivée faisant trois morts et 180 blessés, une nouvelle catastrophe touche jeudi les Etats-Unis avec cette explosion dans une usine d'engrais près de Waco, au Texas.

Il y a douze ans déjà, dix jours après les attentas 11 septembre 2001 sur les tours jumelles du World Trade Center, la France était plongée en état de choc juste après la déflagration de l’usine chimique AZF de Toulouse. Ce jour-là, le 21 septembre 2001, 300 tonnes de nitrate d'ammonium stockées dans le hangar 221 de l'usine française partaient en fumée et provoquaient une secousse sismique de 3,4 sur Toulouse et sa région.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.