Ils ont fait de ces élections de mi-mandat 2018 un blockbuster

MidtermsLes Midterms ont battu des records de participation, mardi. À cause d’un Trump omniprésent et de candidats atypiques.

Les élections ont débutées très tôt ce mardi matin, avec des taux de participation records.

Les élections ont débutées très tôt ce mardi matin, avec des taux de participation records. Image: GETTY IMAGES

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Vous savez, les Midterms étaient ennuyeux, n’est-ce pas?» a lancé Donald Trump à ses supporters lundi à Cleveland. «Maintenant, c’est le truc le plus cool.» Le président s’est attribué la forte participation pour des élections législatives de mi-mandat qui se sont transformées en référendum sur sa politique. Avant même que les Américains ne se rendent aux urnes mardi, le vote anticipé avait largement dépassé celui des Midterms de 2014. Au Texas, en Arizona, dans le Nevada et l’Utah, il avait même déjà battu la participation totale de 2014 dans ces États.

Donald Trump a certes joué les premiers rôles ces dernières semaines, mais il n’est pas le seul. Les Américains aiment se mobiliser pour des candidats au parcours atypique et ces Midterms leur en ont offert un large éventail.

Billie Sutton (démocrate, Dakota du Sud)

Il était en lice pour décrocher le poste de gouverneur du Dakota du Sud. DR

Billie Sutton, un cow-boy de 34 ans, est paraplégique depuis un accident dans un rodéo en 2007. «J’avais deux choix: me laisser aller ou me battre pour une vie meilleure», a-t-il répété pendant sa campagne. Lors de ces Midterms, Billie Sutton a donné aux démocrates l’espoir de décrocher le poste de gouverneur dans le Dakota du Sud, un État conservateur qu’ils n’ont pas gouverné depuis 1978. Il s’est démarqué des progressistes par sa défense du port d’armes et son opposition à l’avortement.

Antonio Sabato (républicain, Californie)

Natif de Rome, ce républicain de Los Angeles briguait un siège à la Chambre des représentants. REUTERS

Les fans de la série «Melrose Place» se souviennent probablement de Jack Parezi, le personnage qu’incarnait Antonio Sabato. L’acteur, qui a aussi posé pour les sous-vêtements Calvin Klein, a donné un petit côté showbiz à la bataille pour la Chambre des représentants dans une circonscription de la grande banlieue de Los Angeles. Ce fan de Donald Trump s’était révélé au grand public en affirmant en 2016 que Barack Obama et Hillary Clinton devraient être incarcérés sur la base militaire américaine de Guantánamo. Malgré des sondages défavorables, Antonio Sabato, un politicien né à Rome il y a quarante-six ans, avait affirmé sa conviction de pouvoir gagner grâce à ses «principes, à sa morale et à la parole de Dieu».

Sharice Davids (démocrate, Kansas)

Cette candidate n'a pas caché son homosexualité lors de sa campagne électorale. KEYSTONE

Sharice Davids, une candidate démocrate pour la Chambre des représentants au Kansas, a détonné dans le paysage électoral de l’État conservateur du centre des États-Unis avec sa passion pour les combats de MMA en cage. Cette lesbienne âgée de 38 ans est originaire de la tribu indienne Ho-Chunk et licenciée en droit de la prestigieuse Université Cornell. Elle s’est lancée en politique en 2013 après avoir été rejetée par l’UFC, la ligue de combats de MMA professionnels. «Je veux la démocratie autant que je veux respirer», a-t-elle affirmé en conclusion de sa campagne électorale, cette semaine, selon le magazine «Esquire». Sa détermination a électrifié les démocrates et leur a donné une chance de faire basculer une circonscription républicaine.

Peter Boykin (républicain, Caroline du Nord)

Créateur du groupe "Gays for Trump", ce républicain souhaite intégrer le parlement de Caroline du Nord. FACEBOOK

Peter Boykin aime aller à contre-courant. Le politicien homosexuel âgé de 40 ans, qui a fait campagne sous la bannière républicaine pour le parlement étatique de Caroline du Nord, a créé le groupe «Gays pour Trump». Cette organisation se positionne en marge de la communauté gay, lesbienne et transgenre aux États-Unis, qui plébiscite, elle, massivement les démocrates. Peter Boykin ne cesse de défendre Donald Trump face aux homosexuels qui accusent le président de vouloir restreindre leurs droits. «Il n’est pas du tout contre les gays», avait-il déclaré dans une interview accordée au «Daily Beast» en début d’année. «Il est pour tous les Américains.»

Au moment de découvrir le verdict des électeurs, mardi soir, les démocrates espéraient pouvoir ressentir ce que Gil Cisneros, leur candidat à la Chambre des représentants dans une circonscription de la banlieue de Los Angeles, avait ressenti en 2010. Quelques semaines après avoir été licencié de son emploi de gestionnaire de la distribution d’une grande marque de chips, Cisneros avait gagné un jackpot de 266 millions de dollars à la loterie. Depuis, cet ancien républicain s’est lancé dans la philanthropie et s’est engagé en politique sous les couleurs démocrates.

(24 heures)

Créé: 06.11.2018, 21h21

Articles en relation

Une bataille acharnée pour le Congrès secoue l’Amérique

«Midterms» Les élections législatives, ce mardi, pourraient permettre aux démocrates de forcer le président à la cohabitation. Plus...

Trump-Obama: duel pour les «Midterms»

États-Unis Deux visions radicalement différentes de l’Amérique s’affrontent en clôture de la campagne. Plus...

Beto O’Rourke, l’«Obama blanc», fait renaître l’espoir des démocrates au Texas

Midterms 4/4 Candidat pour un siège au Sénat ce mardi, le politicien de 46 ans est la nouvelle star de son parti. Son discours inclusif, aux antipodes de ses adversaires républicains, électrifie les foules. Plus...

Les républicains serrent les rangs pour défendre Donald Trump

Midterms 3/4 À quatre jours des élections au Congrès, les partisans du président redoutent une victoire des démocrates pas assez «patriotes». Plus...

Soldates et démocrates, elles partent à l’assaut du Congrès

Midterms 2/4 Poussées par leur rejet de Trump, des vétérantes de l’armée pourraient faire pencher la balance électorale mardi prochain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.