L'exécution d'un détenu mexicain provoque un tollé

TexasDans un tollé de protestations diplomatiques, le Mexicain Edgar Tamayo Arias a été exécuté tard mercredi soir au Texas, en violation du droit international, après l'échec de tous les recours de dernière minute.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Mexicain Edgar Tamayo Arias a été exécuté mercredi soir au Texas, en dépit de nombreuses protestations diplomatiques. Son décès par injection létale a été prononcé à 21h32 locales (4h32, heure suisse jeudi) dans la chambre de la mort de la prison de Huntsville, Texas, a indiqué Jason Clark, porte-parole des autorités pénitentiaires.

Condamné pour le meurtre d'un policier en 1994 à Houston, Edgar Tamayo avait été privé de ses droits consulaires, en violation de la Convention de Vienne. Cette Convention de 1963, ratifiée par 175 pays dont les Etats-Unis, stipule que tout ressortissant étranger doit pouvoir informer et recevoir assistance des représentants de son consulat, après avoir été au préalable avisé de ses droits.

Moult appels, interventions diplomatiques et judiciaires tentaient jusqu'au bout d'éviter la mise à mort du Mexicain. Le retard mental de Edgar Tamayo aurait pu lui épargner la peine capitale s'il avait été assisté par des représentants consulaires, arguent ses avocates Maurie Levin et Sandra Babcock.

Il s'agit du troisième Mexicain exécuté au Texas, en violation du droit international, tandis que la mort d'un quatrième a été programmée pour avril. Jusqu'au bout, le gouvernement fédéral américain, qui s'opposait catégoriquement à cette exécution, avait mis la pression sur l'Etat du Texas, tandis que le gouvernement mexicain avait lui vivement protesté.

"Cette affaire n'est pas seulement le cas d'un Mexicain dans le couloir de la mort. L'exécution de Tamayo viole les engagements des Etats-Unis, menace leurs intérêts en matière de politique étrangère et met en péril la sécurité des Américains à l'étranger", ont réagi les avocates, dans un communiqué. Il a été exécuté après le rejet de ses ultimes recours par la Cour suprême des Etats-Unis. (afp/nxp)

Créé: 23.01.2014, 06h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.