La grossesse d'une fillette de 10 ans choque le pays

ArgentineEnceinte de 8 mois, la fillette pourrait avoir été violée par son oncle qui a été arrêté vendredi par la police.

«La mineure ne s'était pas rendue compte de sa grossesse. Elle est un peu forte et ne s'était pas aperçue qu'elle était enceinte de 32 semaines», a détaillé le procureur général. (Photo d'illustration)

«La mineure ne s'était pas rendue compte de sa grossesse. Elle est un peu forte et ne s'était pas aperçue qu'elle était enceinte de 32 semaines», a détaillé le procureur général. (Photo d'illustration)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La grossesse d'une fillette argentine de 10 ans a secoué l'opinion publique dans la province de Mendoza, dans l'ouest du pays. L'enfant pourrait avoir été violé par son oncle arrêté vendredi par la police.

La fillette, dont l'identité n'a pas été révélée, se plaignait de douleurs abdominales auprès de sa mère, qui l'a conduite à l'hôpital de Mendoza. Les médecins ont découvert une grossesse de 32 semaines (huit mois). L'enfant a été hospitalisée.

«La mineure ne s'était pas rendue compte de sa grossesse. Elle est un peu forte et ne s'était pas aperçue qu'elle était enceinte de 32 semaines», a détaillé le procureur général Alejandro Gullé, de la Cour de Justice de la province, sur la chaîne Télévision Mendoza.

«Abus sexuel aggravé»

A l'issue de l'audition de la fillette, la procureure en charge du dossier, Cecilia Bignert, a ordonné l'arrestation de l'oncle de la fillette, âgé de 23 ans, qui avait vécu quelques mois au sein de cette famille modeste. Ce dernier, qui pourrait être incarcéré pour «abus sexuel aggravé», sera soumis à des tests génétiques.

L'avortement est interdit en Argentine, mais autorisé lorsque la grossesse est le fruit d'un viol ou qu'elle met en danger la vie de la mère. Toutefois, le parquet a estimé que l'avortement n'était pas possible en raison de l'avancement de la grossesse. Les parents de la fillette devront décider s'ils veulent prendre soin du bébé ou le faire adopter. (ats/nxp)

Créé: 12.08.2017, 04h29

Articles en relation

Envie d'avoir des enfants? Acide folique!

Découvrez pourquoi l'acide folique est important bien avant la grossesse. Plus...

En Birmanie, le drame des avortements clandestins

Birmanie Illégale, risquée et souvent pratiquée dans des conditions déplorables, l'interruption de grossesse reste un tabou dans ce pays. Plus...

Elle simule une grossesse, achète un bébé et le rend

Italie Une Italienne de 35 ans a simulé une grossesse et acheté 20'000 euros le bébé d'une jeune Roumaine, avant de le rendre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

L'affaire Harvey Weinstein, le célèbre producteur-harceleur de Hollywood, prend une dimension mondiale: des appels à «dénoncer les cochons» ont été lancés sur Twitter. La parole des femmes se libère.
(Image: Bénédicte) Plus...