Joe Biden laisse la voie libre à Hillary Clinton

Etats-Unis Le vice-président ne se présentera pas à la présidentielle. Bonne nouvelle pour Hillary Clinton qui comparaît devant le Congrès

Le vice-président, Joe Biden, aux côtés de sa femme et du président Barack Obama, a annoncé qu'il n'allait pas courir à la course à la présidentielle.

Le vice-président, Joe Biden, aux côtés de sa femme et du président Barack Obama, a annoncé qu'il n'allait pas courir à la course à la présidentielle. Image: Jacquelyn Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Joe Biden a hésité trois mois durant. Mercredi, entouré de son épouse Jill et de Barack Obama, le vice-président américain, âgé de 73 ans, a annoncé qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle de 2016. Après avoir rendu hommage à son fils Beau, décédé en mai d’une tumeur au cerveau, Joe Biden a justifié sa décision par son manque de «temps» pour mener une «campagne victorieuse».

«Beau est notre inspiration», a-t-il déclaré dans le Rose Garden de la Maison-Blanche. «Malheureusement, je crois que nous n’avons plus le temps. Mais même si je ne serai pas candidat, je ne resterai pas silencieux.»

Hillary Clinton a aussitôt rendu hommage à Joe, «un homme bon et un fantastique vice-président». Cette décision ouvre une voie royale à l’ancienne secrétaire d’Etat, alors qu’elle s’apprête à comparaître face à la commission d’enquête sur Benghazi au Congrès. Elle va y défendre ce qui fut sa réponse à l’attentat contre le consulat de Benghazi en Libye le 11 septembre 2012. Quatre Américains, dont Christopher Stevens, l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye, avaient péri ce jour-là.

La majorité républicaine au Congrès accuse Hillary Clinton d’avoir tenté d’étouffer l’affaire. Les attaques conservatrices ont pris plus d’ampleur ce printemps, lorsque l’ancienne cheffe de la diplomatie américaine s’est engluée dans les révélations sur son utilisation d’un serveur privé pour ses courriels à l’époque où elle travaillait pour le gouvernement.

Ces difficultés d’Hillary Clinton alimentaient les rumeurs sur une potentielle candidature de Joe Biden, mais le vice-président restait néanmoins distancé dans les sondages. Et la solide performance d’Hillary lors du premier débat démocrate la semaine dernière avait encore assombri ses perspectives.

Dans un discours qui esquissait la campagne qu’il aurait pu mener, Joe Biden a martelé hier que les républicains n’étaient pas les «ennemis» des démocrates, une critique à peine voilée vis-à-vis d’Hillary Clinton qui s’était targuée la semaine dernière d’avoir des «ennemis» conservateurs.

Le témoignage de l’ancienne secrétaire d’Etat aujourd’hui au Congrès devrait jeter une lumière crue sur les profondes divergences entre la candidate démocrate et la majorité républicaine. La campagne d’Hillary a multiplié les attaques contre la commission Benghazi ces derniers jours. Sa tâche a été facilitée par plusieurs couacs républicains. Kevin McCarthy, un élu de Californie, a d’abord affirmé le mois dernier sur la chaîne Fox News que la Commission d’enquête sur Benghazi a atteint son but et réussi à faire chuter Hillary Clinton dans les sondages.

Le Washington Post a ensuite révélé les liens entre Trey Gowdy, le président républicain de la commission Benghazi, et un groupe anti-Hillary. Trey Gowdy semble aussi avoir révélé par erreur l’identité d’un agent de la CIA en Libye. Et Bradley Podliska, un ancien membre de la commission, a confirmé ce mois-ci la stratégie anti-Hillary de cette dernière. «Les républicains se sont tiré une balle dans le pied en admettant leurs intentions politiciennes avec Benghazi», explique Cary Covington, un professeur associé de sciences politiques à l’Université d’Iowa. «Et la décision de Joe Biden ôte désormais un sérieux obstacle à Hillary Clinton vers l’investiture démocrate. Cela pourrait donc être une bonne semaine pour elle.»

Créé: 21.10.2015, 21h17

Articles en relation

Présidentielle: les démocrates attendent Biden

Etats-Unis Jim Webb abandonne la course à la Maison Blanche, laissant Hillary Clinton et Bernie Sanders sans concurrent... à moins que Joe Biden ne se présente? Plus...

La cote d'Hillary Clinton fait un bond après le débat

Sondage Sa bonne prestation lors du débat démocrate a fait monter les intentions de vote pour l'ancienne première dame des Etats-Unis. Plus...

Hillary Clinton domine le premier débat démocrate

Etats-Unis L'ancienne secrétaire d'Etat, candidate malheureuse en 2008 face à Obama, se profile déjà comme la mieux placée de son parti pour briguer la Maison Blanche. Plus...

Présidentielle: les démocrates attendent Biden

Etats-Unis Jim Webb abandonne la course à la Maison Blanche, laissant Hillary Clinton et Bernie Sanders sans concurrent... à moins que Joe Biden ne se présente? Plus...

Et si Obama soutenait Joe Biden et non Hillary Clinton?

Présidentielle américaine La Maison-Blanche n'exclut pas que le président américain fasse connaître sa préférence concernant la course à l'investiture démocrate pour sa succession. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.