Passer au contenu principal

Julian Assange reclus depuis 3 ans à l'ambassade de l’Équateur à Londres

Réclamé par la justice suédoise, le fondateur de WikiLeaks a demandé l'asile à Quito. Il craint d'être extradé vers les Etats-Unis.

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, à l'ambassade de l'Equateur à Londres.
Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, à l'ambassade de l'Equateur à Londres.
AFP

Voilà maintenant trois ans que Julian Assange est bloqué dans l’ambassade de l’Equateur à Londres. Une vingtaine de personnes se sont réunies vendredi devant la représentation diplomatique pour apporter leur soutien au fondateur de WikiLeaks.

Réclamé par la Suède pour des plaintes d’agressions sexuelles déposées à son encontre, l’Australien s’était réfugié dans la représentation diplomatique le 19 juin 2012 et avait demandé asile à Quito. Il craint en effet d’être extradé par Stockholm vers les Etats-Unis, qui l’accusent d’espionnage et de trahison pour avoir publié en 2010 500'000 documents classés secret défense sur l’Irak et l’Afghanistan. L’homme de 43 ans vit, depuis, reclus dans cette ambassade, surveillée jour et nuit par la police britannique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.