Michelle Obama et Bernie Sanders pansent les plaies démocrates

Présidentielle USLa First Lady et le Sénateur du Vermont ont fait un triomphe lors de la première soirée de la convention démocrate et tenté de calmer le front anti-Hillary Clinton au sein du parti démocrate.

La First Lady Michelle Obama à la Convention Démocrate, lundi soir.

La First Lady Michelle Obama à la Convention Démocrate, lundi soir. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Michelle Obama et Bernie Sanders ont tenté de donner lundi une dose de popularité à Hillary Clinton, une candidate à la Maison-Blanche toujours mal-aimée. «Hillary Clinton fera une présidente extraordinaire et je suis fier de la soutenir ce soir», a assuré Bernie Sanders aux délégués du part lors de la première soirée de la convention démocrate à PhiladelphieDans un discours combatif, reprenant ses thèmes de campagne et interrompu à de nombreuses reprises par les ovations de ses milliers de supporters, l’élu de 74 ans a souligné à plusieurs reprises que son ancienne rivale pour l’investiture démocrate, était désormais la femme de la situation: «Dans cette période stressante pour notre pays, le but de cette élection est de nous rassembler pas de nous diviser, Hillary Clinton comprend que notre diversité est notre plus grande force».

La toujours très populaire Michelle Obama a tiré les larmes de la foule un peu plus tôt dans la soirée en partageant ses impressions sur sa vie à la Maison-Blanche: «Je me réveille chaque matin dans une Maison construite par des esclaves», a-t- elle dit, la voix tremblante, avant de souligner le caractère historique de la campagne d’Hillary Clinton. «Je regarde mes filles - deux jeunes femmes, belles, intelligentes, noires - jouer avec leur chien sur la pelouse de la Maison-Blanche. Et grâce à Hillary Clinton, mes filles ainsi que tous nos fils et filles trouvent normal qu’une femme puisse devenir présidente des Etats-Unis. Ne laissez donc personne vous dire que ce pays n’est pas magnifique et que nous devons lui rendre sa splendeur, parce que c’est le meilleur pays sur terre».

Le mécontentement des pro-Bernie

L’attaque de Michelle Obama contre Donald Trump qui promet rendre à l’Amérique sa splendeur, était à peine voilée. Et le soutien de la First Lady à l’ancienne rivale de Barack Obama en 2008, fut sans retenue: «Hillary n’a jamais abandonné dans sa vie».

Il était nécessaire à l’issue d’une première journée de convention secouée par les divisions entre supporters de Bernie Sanders et ceux d’Hillary Clinton. Le rassemblement démocrate s’est d’ailleurs ouvert au son des protestations des centaines de manifestants pro-Bernie, massés derrière les grilles délimitant le périmètre de sécurité du stade. A l’intérieur de la Wells Fargo Arena, de nombreux délégués n’ont cessé de scander le nom du Sénateur du Vermont alors que d’autres s’étaient mis du ruban adhésif sur la bouche pour afficher que leur candidat avait été réduit au silence par le parti démocrate.

Les milliers d’emails internes du parti publiés en fin de semaine dernière par WikiLeaks, montrant des cadres démocrates déterminés à freiner Bernie Sanders, ont intensifié les protestations des supporters du Sénateur progressiste. La directrice du parti démocrate a annoncé sa démission dimanche et n’a pas inauguré la convention lundi. A l’ouverture du rassemblement, des sifflets ont retenti dans la la Wells Fargo Arena à la mention du nom d’Hillary Clinton. Le mouvement de colère n’a cessé d’enfler pendant la soirée jusqu’au moment où la comédienne Sarah Silverman qui avait soutenu Bernie Sanders pendant les primaires, a lancé aux protestataires : «A tous ceux qui disent «Bernie ou rien d’autre», vous êtes ridicules».

Stop à« la haine»

Michelle Obama et Bernie Sanders ont été appuyés lundi par deux autres stars du parti démocrate: le Sénateur afro-Américain du New Jersey Corey Booker et Elizabeth Warren, la Sénatrice progressiste du Massachusetts. Dans un discours éloquent, rappelant celui de Barack Obama de la convention démocrate de 2004, Corey Booker a demandé aux Américains de se lever et de s’unir pour faire barrage à Donald Trump. Elizabeth Warren entonné un refrain similaire en rejetant l’Amérique «pleine de haine» décrite par le candidat républicain.

Cette succession d’orateurs respectés par les deux factions du parti démocrate, a finalement permis à la campagne d’Hillary Clinton de contenir lundi la vague de protestations en faveur de Bernie Sanders avant l’organisation du vote d’investiture qui s’annonce mouvementé ce mardi. Zach Adamson, un membre du conseil municipal de la ville d’Indianapolis dans l’Indiana et Cherish Davis, elle aussi originaire d’Indianapolis, reflètent le choix cornélien auquel sont désormais confrontés les délégués de Bernie Sanders. «J’ai mis aujourd’hui mon t-shirt pour Bernie et voterais pour lui demain (ndlr: mardi), mais après il faudra que nous nous unissions derrière Hillary pour bloquer Donald Trump», glisse Zach Davis. A ses côtés, Cherish Davis exclut cette perspective. «Bernie est mon héros et je ne veux pas voter pour Hillary», assure-t-elle. «Si Bernie n’est pas investi mardi, je voterais probablement pour Jill Stein (ndlr: la candidate écologiste) en novembre. Ça m’inquiète, car si Hillary est investie, le parti démocrate perdra».

Créé: 26.07.2016, 08h17

Articles en relation

Sanders: Hillary Clinton «doit devenir» présidente

Philadelphie Dans un discours très attendu à la convention démocrate, le candidat malheureux a soutenu sa rivale. Plus...

Michelle Obama défend «Hillary» avec passion

Philadelphie La première dame a livré un vibrant discours en soutien à Hillary Clinton, à la convention démocrate de Philadelphie. Plus...

Tim Kaine réjouit les démocrates de Suisse

Présidentielle américaine Le choix du colistier de Hillary Clinton et particulièrement son engagement contre les effets d'une loi sur la fiscalité sont salués. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.