Des millions de fonctionnaires américains tombés aux mains des hackers

Etats-UnisL’administration Obama révèle avoir été victime d’une gigantesque cyberattaque. La Chine mise en cause.

La gigantesque attaque numérique a été détectée au mois d’avril par l’Office of Personnel Management (OPM), à Washington.

La gigantesque attaque numérique a été détectée au mois d’avril par l’Office of Personnel Management (OPM), à Washington. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les données confidentielles de quatre millions de fonctionnaires et anciens fonctionnaires du gouvernement américain ont été exposées à des pirates informatiques. Cette gigantesque attaque numérique a été détectée au mois d’avril par l’Office of Personnel Management (OPM) qui gère les données des employés du gouvernement américain.

Selon le Washington Post et le New York Times de vendredi, qui citent des hauts responsables de l’administration Obama sous le couvert de l’anonymat, l’offensive aurait été menée par des pirates informatiques chinois. Ces derniers seraient également à l’origine du vol de données au sein de deux grandes compagnies d’assurances-maladie aux Etats-Unis.

Accusations "irresponsables"

La Chine a aussitôt rejeté les accusations «irresponsables» de Washington, selon le terme du porte-parole du Ministère des affaires étrangères. L’année dernière, le Département américain de la justice avait inculpé cinq militaires chinois pour des cyberattaques. Cette démarche avait gelé la coopération entre la Chine et les Etats-Unis dans ce domaine.

Ces offensives numériques répétées contre les réseaux informatiques du gouvernement américain inquiètent l’administration Obama depuis longtemps. En mars, l’amiral Michael Rogers, le responsable de la Sécurité numérique au sein du gouvernement, avait admis lors d’une audience au Congrès que les efforts de Washington pour décourager les cyberattaques ne fonctionnaient pas. «Nous sommes à un moment crucial», avait-il affirmé. «Nous devons réfléchir comment nous pouvons développer nos capacités offensives pour arriver à décourager» ces attaques.

Concept médiéval

Le professeur Bruce McMillin, un expert de la sécurité numérique à la Missouri University of Science and Technology, estime qu’il faut dépasser aujourd’hui le concept «médiéval» de la défense du «fort» informatique américain. «On peut comparer nos remparts numériques à la Ligne Maginot lors de la Deuxième Guerre mondiale», poursuit-il. «A l’époque, les Allemands l’ont simplement contournée. Dans ce cas, dès que les pirates informatiques réussissent à percer des trous dans nos firewalls (ndlr: pare-feu), ils peuvent faire ce qu’ils veulent dans nos systèmes.» Bruce McMillin prône un changement d’approche de la cybersécurité pour placer la détection d’activités anormales sur les réseaux sécurisés au cœur de la stratégie américaine.

Au moment où l’administration Obama admettait le vol de données de millions de fonctionnaires, le New York Times a révélé vendredi que le gouvernement avait autorisé en 2012 l’espionnage des Américains sur Internet pour lutter contre le piratage informatique. Dans un éditorial publié par le quotidien new-yorkais, Edward Snowden, l’homme qui a révélé l’affaire des écoutes de la NSA il y a deux ans, écrit que le «droit à la vie privée» reste «menacé» à cause du programme des services de renseignement américains pour récolter des informations sur Internet.

Créé: 05.06.2015, 22h09

Articles en relation

Le site d'Implenia victime des hackers d'Anonymous

Internet Le site internet du groupe de construction a été la cible d'une attaque informatique durant la nuit. L'entreprise a déposé plainte. Plus...

Des hackers russes ont lu les mails d'Obama

Cyberattaque Des hackers sont entrés dans le système informatique non classé secret de la Maison-Blanche et ont eu accès aux e-mails du président. Plus...

Des hackers kidnappent vos données et exigent des rançons

Informatique Aux Etats-Unis, des pirates réclament des rançons en bitcoins en échange des données personnelles obtenues grâce à des logiciels malveillants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.