Passer au contenu principal

Morales veut interdire les portables en cours

Le président bolivien a donné de la voix sur un sujet étonnant, pour sa première réapparition publique après une opération.

Evo Morales a suggéré d'interdire les portables pendant les heures de cours, lors de sa première apparition publique depuis une opération des cordes vocales. (Image - 17 avril 2017)
Evo Morales a suggéré d'interdire les portables pendant les heures de cours, lors de sa première apparition publique depuis une opération des cordes vocales. (Image - 17 avril 2017)
Keystone

Le président bolivien Evo Morales a appelé lundi à l'interdiction des téléphones portables pendant les horaires de cours.

«En classe, il est interdit d'utiliser les téléphones portables», a recommandé Evo Morales au directeur d'un collège situé dans le Chapare, au centre de la Bolivie.

Il a fait cette déclaration lors de sa première réapparition en public après une opération chirurgicale à La Havane, où il a subi l'ablation d'un nodule sur les cordes vocales qui l'empêchait de parler normalement.

Voix claire

«Quand les cours commencent (dans les classes), aucun téléphone portable» ne doit être allumé, a souligné Evo Morales, précisant que cette mesure doit s'appliquer «à travers toute la Bolivie».

Plus tôt dans la journée, le président bolivien, âgé de 57 ans, a donné une conférence de presse au palais présidentiel. Il a répondu pendant une heure aux journalistes avec une voix claire, et non plus enrouée comme avant son intervention chirurgicale.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.