Passer au contenu principal

Une multitude d’affaires secouent l’Argentine

Une enquête est ouverte contre le président dans le cadre des «Panama Papers». La justice traque aussi d’anciens dirigeants.

Sur des tracts diffusés à Buenos Aires, on peut lire «Il faut renvoyer Macri».
Sur des tracts diffusés à Buenos Aires, on peut lire «Il faut renvoyer Macri».
AP

La classe politique argentine est secouée par une impressionnante série «d’affaires». Alors qu’une enquête a été ouverte jeudi contre le président Mauricio Macri à propos de ses sociétés offshore mises au jours par les «Panama Papers», plusieurs figures de l’ancien gouvernement sont actuellement dans la mire de la justice.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.