Les navires vont ralentir pour sauver les baleines

CanadaLe gouvernement canadien a décidé d'imposer une limitation de vitesse sur le golfe du Saint-Laurent afin de protéger les baleines franches.

Douze carcasses de baleines mortes ont été retrouvées aux abords du golfe Saint-Laurent depuis le printemps.

Douze carcasses de baleines mortes ont été retrouvées aux abords du golfe Saint-Laurent depuis le printemps. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les navires empruntant le golfe du Saint-Laurent, à l'est du Canada, sont contraints de réduire de moitié leur vitesse afin de protéger les baleines franches, également appelées baleines noires, a décidé vendredi le gouvernement.

Limite à 10 noeuds

«Pour freiner la mortalité des baleines», le gouvernement a décidé d'imposer immédiatement «une limitation temporaire de la vitesse des navires de 20 mètres ou plus (...) à 10 noeuds nautiques lors de leur passage dans l'ouest du golfe du Saint-Laurent», ont déclaré vendredi les ministres canadiens des Transports et des Pêches.

Cette limitation représente une réduction de près de moitié de la vitesse maximum actuellement tolérée.

La baleine noire est l'une des espèces de cétacés les plus menacées de disparition, avec seulement un demi millier d'animaux dans les océans.

Douze baleines mortes

Depuis la fin du printemps, douze carcasses de baleines mortes ont été remorquées ou se sont échouées dans le golfe du Saint-Laurent, ou aux abords des côtes du Nord-Est des Etats-Unis.

La plupart portaient des traces d'enchevêtrement dans des câbles ou des filets de pêche, ou montraient des signes de collision avec des navires marchands.

Cette situation avait amené en juillet les pouvoirs publics à interdire la pêche dans plusieurs zones du golfe Saint-Laurent.

«Il nous incombe à tous de veiller à la protection de nos ressources maritimes pour les générations futures et de faire tout ce qu'il faut pour aider à freiner la mortalité des baleines», a indiqué Marc Garneau, ministre des Transports.

Plus de baleines que d'habitude

Avec la surveillance aérienne et les gardes-côtes canadiens, une amende maximum de 25.000 dollars canadiens (17.000 euros) pourra être infligée aux contrevenants. La réduction de la vitesse de navigation à 10 noeuds est «une mesure préventive jusqu'à ce que les baleines aient quitté les secteurs à risque», a indiqué le ministre.

En début de mois, le ministre des Pêches Dominic LeBlanc avait estimé entre «80 et 100» le nombre de baleines noires dans le Golfe du Saint-Laurent, «un nombre deux ou trois fois plus élevé» que les années précédentes.

Les carcasses de baleine sont remorquées à terre où une nécropsie est réalisée afin de déterminer la cause de la mort. Un rapport complet demandé par le gouvernement devrait être publié à l'automne. (afp/nxp)

Créé: 11.08.2017, 18h36

Articles en relation

Une baleine heurte un bateau et fait des blessés

Australie Une baleine à bosse a frappé un bateau de pêche au large de l'Etat du Queensland en Australie, le soulevant dans les airs. Plus...

Une baleine rare filmée pour la première fois

Océans Des chercheurs ont réussi à immortaliser un cétacé qui passe la majeure partie de son temps dans les eaux profondes. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

L'affaire Harvey Weinstein, le célèbre producteur-harceleur de Hollywood, prend une dimension mondiale: des appels à «dénoncer les cochons» ont été lancés sur Twitter. La parole des femmes se libère.
(Image: Bénédicte) Plus...