Obama devrait choisir Kerry comme secrétaire d’État

Etats-UnisBarack Obama devrait désigner le sénateur John Kerry comme futur secrétaire d'Etat, a-t-on appris samedi de sources proches du processus de décision.

John Kerry devrait normalement être le futur secrétaire d’État.

John Kerry devrait normalement être le futur secrétaire d’État. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'annonce officielle de sa nomination pourrait intervenir dès le milieu de semaine, selon une de ces sources. Le président américain pourrait annoncer dans la foulée le nom de son prochain secrétaire à la Défense. Il devrait s'agir de l'ancien sénateur républicain Chuck Hagel, la Maison Blanche ayant quasiment achevé l'examen de sa candidature, selon cette même source.

Sollicitée, la Maison Blanche n'a pas confirmé ces informations. Candidat démocrate à l'élection présidentielle de 2004 et soutien de longue date de Barack Obama, John Kerry, président de la commission sénatoriale des Affaires étrangères, est le grand favori pour prendre la tête de la diplomatie américaine depuis le retrait de l'ambassadrice américaine aux Nations unies, Susan Rice.

Attaque de Benghazi

Susan Rice, elle aussi proche de Barack Obama, avait été vivement critiquée par les républicains pour ses prises de position après l'attentat de Benghazi (Libye) qui avait coûté la vie le 11 septembre à quatre Américains, dont l'ambassadeur Christopher Stevens.

Elle avait affirmé le 16 septembre que cette attaque n'était «pas forcément un attentat terroriste», mais résultait plutôt d'une «manifestation spontanée ayant dégénéré». Les élus soupçonnaient Susan Rice et la Maison Blanche d'avoir cherché à tromper les Américains sur le caractère terroriste de cette attaque, pour ne pas ternir le bilan de Barack Obama quelques semaines avant l'élection présidentielle du 6 novembre.

Bonne réputation de Kerry

John Kerry ne devrait pas rencontrer le même genre de difficultés. Après son échec face à George W. Bush en 2004, il s'est investi dans les travaux du Congrès où il s'est forgé une réputation de spécialiste des questions internationales. Il a aussi souvent servi d'intermédiaire discret de la Maison blanche auprès du Sénat.

Depuis l'élection de Barack Obama en 2009, il a apporté un soutien actif à la politique du président, notamment par le biais de la présidence de la commission sénatoriale des Affaires étrangères. Même ses adversaires républicains s'attendent à le voir passer sans encombres l'étape de la confirmation par le Sénat.

Hillary Clinton devrait démissionner de son poste de secrétaire d'Etat à la fin janvier au moment de l'investiture de M. Obama pour un second mandat. Les observateurs s'attendent à la voir solliciter l'investiture démocrate pour la présidentielle de 2016. (ats/rtf/afp/nxp)

Créé: 16.12.2012, 12h48

Articles en relation

Le tout-Washington croit à une candidature d'Hillary Clinton en 2016

Présidentielle aux USA La secrétaire d'Etat américaine a beau jurer qu'elle veut raccrocher après vingt ans au sommet, le tout-Washington est persuadé qu'elle sera la première femme présidente des Etats-Unis. Plus...

Hillary Clinton «ne pense vraiment pas» à la présidence

Succession Obama La secrétaire d'Etat américaine, qui quittera son poste à la fin du mois de janvier à Washington, assure qu'elle «ne pense vraiment pas» concourir à la présidentielle américaine de 2016. Plus...

Barack Obama sommé de s'expliquer sur l'attaque de Benghazi

Libye Un influent élu républicain a exhorté samedi le président américain à expliquer pourquoi son administration avait d'abord imputé l'attaque à une manifestation contre un film islamophobe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.