Passer au contenu principal

Présidentielle américaineEt si Obama soutenait Joe Biden et non Hillary Clinton?

La Maison-Blanche n'exclut pas que le président américain fasse connaître sa préférence concernant la course à l'investiture démocrate pour sa succession.

Barack Obama n'a pas encore apporté de soutien officiel à un candidat à la prochaine présidentielle américaine qui aura lieu à l'automne 2016.
Barack Obama n'a pas encore apporté de soutien officiel à un candidat à la prochaine présidentielle américaine qui aura lieu à l'automne 2016.
AFP

Barack Obama est proche de son vice-président, Joe Biden qui hésite à se lancer, comme de son ancienne secrétaire d'Etat, Hillary Clinton, qui traverse une période difficile. Le président n'a pas apporté pour le moment de soutien clair à l'un ou à l'autre.

«L'heure viendra pour lui de se pencher sur l'élection présidentielle (de novembre 2016, NDLR) mais, pour l'instant, le président se concentre sur son travail», a expliqué lundi son porte-parole, Josh Earnest. «Je n'écarterais pas la possibilité d'un soutien lors des primaires démocrates», a-t-il ajouté.

Rappelant que Barack Obama s'était toujours félicité de sa décision de choisir Joe Biden comme colistier en 2008 - sa «meilleure décision en politique» -, le porte-parole a souligné que cela démontrait la confiance qu'il avait dans les capacités de ce dernier à occuper les plus hautes fonctions.

Obama «admire» Hillary

Mais il a aussi pris soin de souligner que Barack Obama avait évoqué à plusieurs reprises «le respect et l'admiration» qu'il avait pour le travail effectué par Hillary Clinton à la tête de la diplomatie américaine.

L'hypothèse Biden, dont Barack Obama disait il y a un an dans l'hebdomadaire New Yorker qu'il ferait un «superbe président», a pris de l'ampleur à mesure que la campagne d'Hillary Clinton, pour l'heure grandissime favorite, semblait marquer le pas.

Rattrapée par l'affaire des courriels envoyés depuis sa messagerie privée lorsqu'elle dirigeait la diplomatie américaine sous le premier mandat de Barack Obama (2009-2013), Hillary Clinton est passée la semaine dernière pour la première fois sous les 50% d'intentions de vote mesurées auprès d'électeurs inscrits comme démocrates. Sa cote auprès de l'opinion américaine en général est au plus bas depuis mars 2001.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.