Et si Obama soutenait Joe Biden et non Hillary Clinton?

Présidentielle américaineLa Maison-Blanche n'exclut pas que le président américain fasse connaître sa préférence concernant la course à l'investiture démocrate pour sa succession.

Barack Obama n'a pas encore apporté de soutien officiel à un candidat à la prochaine présidentielle américaine qui aura lieu à l'automne 2016.

Barack Obama n'a pas encore apporté de soutien officiel à un candidat à la prochaine présidentielle américaine qui aura lieu à l'automne 2016. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Barack Obama est proche de son vice-président, Joe Biden qui hésite à se lancer, comme de son ancienne secrétaire d'Etat, Hillary Clinton, qui traverse une période difficile. Le président n'a pas apporté pour le moment de soutien clair à l'un ou à l'autre.

«L'heure viendra pour lui de se pencher sur l'élection présidentielle (de novembre 2016, NDLR) mais, pour l'instant, le président se concentre sur son travail», a expliqué lundi son porte-parole, Josh Earnest. «Je n'écarterais pas la possibilité d'un soutien lors des primaires démocrates», a-t-il ajouté.

Rappelant que Barack Obama s'était toujours félicité de sa décision de choisir Joe Biden comme colistier en 2008 - sa «meilleure décision en politique» -, le porte-parole a souligné que cela démontrait la confiance qu'il avait dans les capacités de ce dernier à occuper les plus hautes fonctions.

Obama «admire» Hillary

Mais il a aussi pris soin de souligner que Barack Obama avait évoqué à plusieurs reprises «le respect et l'admiration» qu'il avait pour le travail effectué par Hillary Clinton à la tête de la diplomatie américaine.

L'hypothèse Biden, dont Barack Obama disait il y a un an dans l'hebdomadaire New Yorker qu'il ferait un «superbe président», a pris de l'ampleur à mesure que la campagne d'Hillary Clinton, pour l'heure grandissime favorite, semblait marquer le pas.

Rattrapée par l'affaire des courriels envoyés depuis sa messagerie privée lorsqu'elle dirigeait la diplomatie américaine sous le premier mandat de Barack Obama (2009-2013), Hillary Clinton est passée la semaine dernière pour la première fois sous les 50% d'intentions de vote mesurées auprès d'électeurs inscrits comme démocrates. Sa cote auprès de l'opinion américaine en général est au plus bas depuis mars 2001. (ats/nxp)

Créé: 25.08.2015, 08h02

Articles en relation

L'écart entre Donald Trump et Hillary Clinton se resserre

Présidentielle américaine Le magnat de l'immobilier Donald Trump, candidat républicain à l'élection présidentielle américaine de 2016, gagne du terrain face à la démocrate Hillary Clinton, selon un sondage publié mercredi. Plus...

Hillary Clinton: «Je serai la plus jeune femme présidente des Etats-Unis»

Présidentielle américaine La candidate à la primaire démocrate pour la Maison Blanche Hillary Clinton, 67 ans, a écarté samedi d'une phrase les questions sur son âge lors de son premier grand discours de campagne. Plus...

Obama ne soutiendra pas «automatiquement» Clinton

Elections US Le porte parole de la Maison Blanche a tenu à souligner que d'autres candidats pourraient avoir le soutien du président s'ils se lançaient, même si Hillary Clinton fait figure de favorite. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.