A Orlando, le terroriste ciblait les gays

Etats-UnisL’attaque terroriste a fait 50 morts et 53 blessés dans un lieu emblématique de la communauté LGBT. Daech a revendiqué l’action.

Plus de 300 personnes étaient dans le club vers 2h du matin au moment où le tireur a fait irruption.

Plus de 300 personnes étaient dans le club vers 2h du matin au moment où le tireur a fait irruption. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Tout le monde dehors et courez.» Ce message publié en pleine nuit sur la page Facebook du Pulse Orlando – une discothèque et un lieu militant de la communauté gay – traduit l’horreur qui s’est abattue sur Orlando.

Vers 2 h du matin, Omar Mir Seddique Mateen, un tireur armé d’un fusil d’assaut et d’un pistolet, a fait irruption dans la boîte de nuit bondée et a ouvert le feu. Selon le dernier bilan des autorités, cette attaque qualifiée de «terroriste» a fait 50 morts et 53 blessés, le plus lourd bilan d’une fusillade aux Etats-Unis. En fin de journée, le groupe Etat islamique a revendiqué l’attaque par le biais de son agence d’information Amaaq.

Allégeance à Daech

«Quand j’ai entendu les coups de feu, j’ai d’abord cru que cela faisait partie de la musique», a affirmé Kenneth Melendez au Orlando Sentinel. «Mais j’ai réalisé ce qui était en train de se passer. Je me suis mis à courir et ai vu quelqu’un avec le bras en sang. Je me suis dit que c’était réel et j’ai continué à courir.»

Un policier qui n’était pas en service mais assurait la sécurité de l’établissement a riposté, selon John Mina, le chef de la police d’Orlando. Plus de 300 personnes étaient dans le club à ce moment-là. Le tireur, né à New York en 1986, s’est alors retranché avec des otages jusqu’à l’assaut des policiers d’élite sur le coup de 5 h du matin. Les forces de l’ordre ont provoqué une explosion pour le déconcerter avant de pénétrer sous des tirs nourris dans le club avec un véhicule blindé. Le tireur a été tué. Une trentaine de personnes a sans doute été sauvée grâce à cet assaut, selon John Mina. Un officier de police d’Orlando, touché à la tête, a été sauvé par son casque. L’enquête dirigée par le FBI a rapidement permis d’identifier le tireur et tentait dimanche de déterminer les motivations d’Omar Mateen. «C’est clairement un acte terroriste», a réagi très vite Rick Scott, le gouverneur de Floride, au cours d’une conférence de presse sur les lieux de la tragédie. Le scénario et le mode opératoire de cette attaque rappellent beaucoup celle qui a frappé San Bernardino (14 morts) en décembre 2015.

Selon la chaîne NBC, qui a parlé avec le père du suspect, Omar Mateen aurait été furieux de voir deux hommes s’embrasser sous les yeux de son fils de 3 ans à Miami. Sa femme l’a décrit comme violent. NBC a aussi révélé que le tireur aurait appelé la police avant la fusillade pour clamer son soutien à al-Baghdadi, le leader de l’Etat islamique, à qui il a fait allégeance avant de passer à l’action. Selon le FBI, le tireur s’était radicalisé et a été suivi et entendu par des agents en 2013 et 2014. Il avait alors pu conserver son port d’arme.

«Acte de haine»

«Aucun acte de terreur ou de haine ne peut changer qui nous sommes», a déclaré Barack Obama depuis la Maison-Blanche, rappelant que s’attaquer à la communauté LGBT, c’était «s’attaquer à tous les Américains et à nos valeurs». Dimanche encore, un homme porteur d’un fusil d’assaut a été interpelé à Los Angeles. Il se rendait apparemment à la Gay Pride, la grande parade de la communauté homosexuelle.

Hillary Clinton a dit s’être réveillée dimanche en apprenant les nouvelles «dévastatrices» de Floride. Elle a exprimé sa solidarité avec la communauté gay et répété, comme le président Obama, qu’il fallait «retirer ce type d’armes des mains des criminels violents». Le républicain Donald Trump a, lui, donné l’impression de récupérer la tragédie à des fins politiques: «J’apprécie les félicitations pour avoir eu raison à propos du terrorisme islamiste radical», a-t-il écrit sur Twitt

Créé: 12.06.2016, 22h39

Articles en relation

L'EI revendique à son tour l'attaque d'Orlando

Etats-Unis L'auteur de la fusillade qui a fait une cinquantaine de morts, dans la nuit de samedi à dimanche, aurait prêté allégeance au groupe djihadiste. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.