Un séisme de 6,9 secoue le centre du Chili

AlerteLe pays d'Amérique du Sud, grand habitué des tremblements de terre, a connu un fort séisme dans la nuit de lundi à mardi.

Vidéo: A Vina del Mar, ville voisine de Valparaiso, ujste après le séisme./AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un séisme de magnitude 6,9 a frappé lundi le centre du Chili, a annoncé l'Institut américain d'études géologiques (USGS). L'épicentre a été enregistré à 38 kilomètres à l'ouest de la cité côtière de Valparaiso, elle-même à l'Ouest de la capitale Santiago.

La forte secousse a été ressentie peu après 18h30 (22h30 en Suisse), selon l'organisme. Les habitants des immeubles élevés de Santiago l'ont sentie avec plus d'intensité alors que les bâtiments ont beaucoup vibré, provoquant des réactions de panique.

«J'étais au bureau, où il restait peu de monde», a expliqué Carolina à l'AFP. «Tout bougeait: les fenêtres, il y avait beaucoup de bruit, les ordinateurs, les lampes», a-t-elle ajouté. «On le prend comme quelque chose de courant, mais personne n'est jamais prêt à 100% pour affronter cela», a-t-elle poursuivi.

«C'est quelque chose d'absolument normal pour les Chiliens. Mais nous sommes Vénézuéliens et nous avons eu très peur», a témoigné pour sa part un autre témoin, Ricardo.

Pas de dégâts

Selon l'Organisme national des urgences (Onemi), «il n'a pas été constaté de dégâts sur les personnes, les services basiques ou les infrastructures après ce séisme».

Le service d'hydrographie et d'océanographie de la Marine chilienne (SHOA) a lui précisé que les caractéristiques du tremblement de terre «ne réunissent pas les conditions nécessaires pour générer un tsunami sur les côtes du Chili».

Toutefois, dans un premier temps, les autorités ont demandé aux habitants du centre du pays de s'éloigner des côtes, une recommandation annulée peu après. Le Chili, l'un des pays du globe les plus frappés par les séismes, a mis en place des normes strictes de construction anti-sismique pour éviter les effondrements d'immeubles et limiter les pertes en vies humaines.

Normes strictes

Le Chili, l'un des pays du globe les plus frappés par les séismes, a mis en place des normes strictes de construction antisismique pour éviter les effondrements d'immeubles et limiter les pertes en vies humaines.

En septembre 2015, un tremblement de terre de magnitude 8,4 suivi d'un tsunami avait secoué la région de Coquimbo, dans le nord du Chili. Quinze personnes avaient perdu la vie. Et en 2010, un séisme de magnitude 8,8 - également accompagné d'un tsunami - avait frappé le centre et le sud du pays, faisant plus de 500 morts.

(afp/nxp)

Créé: 25.04.2017, 00h11

Articles en relation

Un séisme de magnitude 6 frappe le centre du Chili

Chili Le tremblement de terre, qui a frappé dans la nuit de samedi à dimanche, n'a fait ni victime ni dégât. Plus...

Le Népal se reconstruit deux ans après le séisme

Tremblement de terre La Chaîne du Bonheur a dénombré 340 maisons et 5 écoles reconstruites grâce aux 32 millions de francs de dons. Plus...

Des séismes secouent le pays

Philippines Les habitants de Manille ont fui les bâtiments, samedi, alors que la terre tremblait. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.