Des sites américains piratés par des partisans de l'EI

PropagandeLe FBI enquête sur l'apparition d'images du drapeau noir et de musique du groupe Etat islamique sur des sites américains.

Plusieurs sites américains ont vu leurs pages d'accueil envahies par des images et des inscriptions prônant le groupe Etat islamique.

Plusieurs sites américains ont vu leurs pages d'accueil envahies par des images et des inscriptions prônant le groupe Etat islamique. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le FBI a lancé une enquête sur une série d'attaques contre des sites américains endommagés par l'apparition d'inscriptions et d'images à la gloire du groupe Etat islamique (EI), a rapporté le lundi 9 mars NBC News.

Les cibles de ces attaques, allant d'un site dédié aux courses automobiles dans l'Ohio à un centre de bienfaisance dans le Missouri et une église au Canada, ont été altérées par l'apparition d'images du drapeau noir du groupe islamiste radical.

D'autres attaques du même genre ont été signalées dans les Etats du Montana, de New York, du Massachusetts et du Minnesota.

Des actes de piratage en Europe aussi

Le FBI, conscient de ces incidents, a indiqué qu'il «contactait les entités concernées». Selon un spécialiste des questions de sécurité cité par NBC, il est toutefois peu probable que ces actes de piratage aient une quelconque «réelle connexion» avec l'EI.

Dimanche, ces attaques se sont déplacées vers l'Europe, avec le piratage du site du centre de lutte contre le viol de Dublin. L'inscription «Piraté par l'Etat islamique (EI). Nous sommes partout», accompagnée d'une musique associée au groupe, est venue polluer le site de l'association.

Le gouvernement américain, comme d'autres gouvernements occidentaux, a fait part la semaine dernière de sa détermination à mieux combattre la propagande de l'EI sur l'internet et les réseaux sociaux.

Le FBI et le ministère de la sécurité intérieure avaient appelé jeudi les différentes forces de police américaines à être particulièrement vigilantes face aux efforts de recrutement de jeunes Occidentaux par l'EI, après l'arrestation d'un jeune de 17 ans en Virginie.

(afp/nxp)

Créé: 09.03.2015, 11h18

Articles en relation

Menacé par le groupe EI, Twitter enquête

Etats-Unis Le groupe Etat islamique aurait lancé des menaces contre le réseau social, selon plusieurs organes de presse. Twitter enquête avec les autorités. Plus...

Des hackers menacent Michelle Obama

«Cybercalifat» Le FBI a lancé une enquête sur un piratage du compte Twitter de Newsweek. Les hackers, se revendiquant du groupe Etat islamique, ont menacé Michelle Obama. Plus...

Piratage contre Sony: le FBI accuse la Corée du Nord

Scandale La police fédérale américaine affirme détenir des preuves prouvant l'implication de Pyongyang dans cette affaire de piratage informatique. La Corée du Nord nie ces affirmations. Plus...

Les djihadistes poursuivent la destruction du patrimoine culturel

Etat islamique L'Etat islamique (EI) a entrepris de détruire des vestiges archéologiques à Hatra. Selon Bagdad, l'absence de riposte ferme de la communauté internationale a encouragé les djihadistes à continuer sur cette voie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.