Snowden dit vouloir rentrer aux Etats-Unis

SurveillanceSelon une interwiew diffusée par la télévision américaine, l'homme à l’origine des révélations sur la surveillance électronique américaine voudrait rentrer dans son pays.

L’ancien consultant de l’agence de sécurité nationale NSA a affirmé que «depuis le premier jour il avait agi pour servir son pays».


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Edward Snowden, à l’origine des révélations sur l’étendue de la surveillance électronique américaine, a déclaré qu’il voulait rentrer aux Etats-Unis, dans une interview diffusée mercredi soir par la chaîne de télévision NBC News.

"S’il existe un endroit dans le monde où je désirerais aller c’est chez moi", a dit Edward Snowden presque un an après avoir diffusé des documents révélant l’étendue des écoutes illégales américaines de part le monde.

Pour son pays

L’ancien consultant de l’agence de sécurité nationale NSA a ajouté que "depuis le premier jour" il avait agi "pour servir son pays". "C’est aux gens de décider si je peux bénéficier d’une mesure d’amnistie ou de clémence", a encore indiqué Edward Snowden au cours de cette première interview accordée à une télévision américaine depuis que le scandale a éclaté début juin l’an dernier.

"A la vérité, je n’ai jamais eu l’intention de finir en Russie", a ajouté Snowden lors de cette interview réalisée clandestinement la semaine dernière à Moscou, où il a obtenu en août le statut de réfugié pour un an.

Il voulait aller à Cuba

"J’avais un vol réservé pour Cuba en route pour l’Amérique latine et j’en ai été empêché parce que le gouvernement américain a décidé de révoquer mon passeport et m’a piégé dans l’aéroport de Moscou", a encore expliqué Edward Snowden. "Aussi quand les gens me demandent pourquoi je suis en Russie, je les prie de demander au Département d’Etat", a-t-il ajouté.

Lors de l’interview, Edward Snowden a réfuté l’idée propagée, d’après lui, par Washington selon laquelle il n’était qu’un "analyste de base". "J’ai reçu une formation d’espion dans le sens traditionnel du terme. J’ai vécu et travaillé sous couverture à l’étranger, j’ai fait semblant d’avoir un travail que je n’avais pas. On m’a même donné un nom qui n’est pas le mien", a déclaré Edward Snowden.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a exhorté mercredi Edward Snowden à rentrer aux Etats-Unis, s’il est un "homme" et un "patriote", martelant que l’ancien consultant à l’origine du scandale sur le programme de surveillance avait trahi son pays. Edward Snowden est inculpé dans son pays d’espionnage et de vol de documents appartenant à l’Etat.

Ses révélations, provenant de documents volés, ont embarrassé le gouvernement américain et tendu les relations avec des pays alliés furieux de découvrir que Washington enregistrait même les conversations privées de certains de leurs dirigeants. (afp/nxp)

Créé: 29.05.2014, 07h31

Articles en relation

Snowden dit avoir reçu une «formation d'espion»

Surveillance américaine Edward Snowden a assuré mardi à une chaîne de télévision américaine avoir reçu une «formation d'espion». Il entend réfuter l'idée propagée, d'après lui, par Washington selon laquelle il n'est qu'un «analyste de base». Plus...

«La Suisse doit accorder l'asile à Snowden»

Espionnage Le journaliste américain Glenn Greenwald qui avait révélé l'affaire NSA dans i>The Guardian. estime que chaque pays ayant bénéficié des révélations de l'ex-consultant doit accorder l'asile. La Suisse, y compris. Plus...

Snowden pourrait être interrogé depuis l'ambassade suisse

Moscou Le chef de la commission d'enquête du Bundestag allemand (chambre basse du parlement), Patrick Sensburg (CDU), propose d'auditionner Edward Snowden depuis l'ambassade de Suisse à Moscou. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...