Passer au contenu principal

Snowden dit vouloir rentrer aux Etats-Unis

Selon une interwiew diffusée par la télévision américaine, l'homme à l’origine des révélations sur la surveillance électronique américaine voudrait rentrer dans son pays.

Edward Snowden, à l’origine des révélations sur l’étendue de la surveillance électronique américaine, a déclaré qu’il voulait rentrer aux Etats-Unis, dans une interview diffusée mercredi soir par la chaîne de télévision NBC News.

"S’il existe un endroit dans le monde où je désirerais aller c’est chez moi", a dit Edward Snowden presque un an après avoir diffusé des documents révélant l’étendue des écoutes illégales américaines de part le monde.

Pour son pays

L’ancien consultant de l’agence de sécurité nationale NSA a ajouté que "depuis le premier jour" il avait agi "pour servir son pays". "C’est aux gens de décider si je peux bénéficier d’une mesure d’amnistie ou de clémence", a encore indiqué Edward Snowden au cours de cette première interview accordée à une télévision américaine depuis que le scandale a éclaté début juin l’an dernier.

"A la vérité, je n’ai jamais eu l’intention de finir en Russie", a ajouté Snowden lors de cette interview réalisée clandestinement la semaine dernière à Moscou, où il a obtenu en août le statut de réfugié pour un an.

Il voulait aller à Cuba

"J’avais un vol réservé pour Cuba en route pour l’Amérique latine et j’en ai été empêché parce que le gouvernement américain a décidé de révoquer mon passeport et m’a piégé dans l’aéroport de Moscou", a encore expliqué Edward Snowden. "Aussi quand les gens me demandent pourquoi je suis en Russie, je les prie de demander au Département d’Etat", a-t-il ajouté.

Lors de l’interview, Edward Snowden a réfuté l’idée propagée, d’après lui, par Washington selon laquelle il n’était qu’un "analyste de base". "J’ai reçu une formation d’espion dans le sens traditionnel du terme. J’ai vécu et travaillé sous couverture à l’étranger, j’ai fait semblant d’avoir un travail que je n’avais pas. On m’a même donné un nom qui n’est pas le mien", a déclaré Edward Snowden.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a exhorté mercredi Edward Snowden à rentrer aux Etats-Unis, s’il est un "homme" et un "patriote", martelant que l’ancien consultant à l’origine du scandale sur le programme de surveillance avait trahi son pays. Edward Snowden est inculpé dans son pays d’espionnage et de vol de documents appartenant à l’Etat.

Ses révélations, provenant de documents volés, ont embarrassé le gouvernement américain et tendu les relations avec des pays alliés furieux de découvrir que Washington enregistrait même les conversations privées de certains de leurs dirigeants.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.