Passer au contenu principal

Tirs et explosions à Boston après le meurtre d'un policier

Des tirs et des explosions ont été entendus vendredi dans les rues proches du MIT au cours de la traque du meurtrier du policier de cette université, ont déclaré des témoins.

La police traque des meurtriers d'un policier tué jeudi soir sur le campus de cette université américaine à Boston
La police traque des meurtriers d'un policier tué jeudi soir sur le campus de cette université américaine à Boston
AFP
Le Massachusetts Institute of Technology (MIT), qui compte 11'000 étudiants, est situé dans la banlieue de Boston, où un double attentat a fait trois morts et près de 180 blessés lundi sur la ligne d'arrivée du marathon.
Le Massachusetts Institute of Technology (MIT), qui compte 11'000 étudiants, est situé dans la banlieue de Boston, où un double attentat a fait trois morts et près de 180 blessés lundi sur la ligne d'arrivée du marathon.
Keystone
Keystone
1 / 7

Une personne a peut-être été touchée par balle dans la fusillade au moment où des policiers lourdement armés participaient à une grande opération de recherches après le meurtre du policier du Massachusetts Institute of Technology près de Boston.

Les tirs et explosions ont été entendus dans le district de Watertown situé au nord de l'université. «Il y a eu des explosions, et il s'agissait peut-être de grenades», a déclaré un habitant, Adam Brown.

La télévision NBC-WJAR a montré des images d'un homme à terre dans une rue, qui était entouré par des policiers.

Deux heures auparavant, un homme armé avait tué un policier sur le campus du prestigieux Massachusetts Institute of Technology, selon les autorités locales. Une chasse à l'homme avait été lancée pour retrouver le tireur. De nombreux policiers se trouvaient sur les lieux et des hélicoptères survolaient le MIT.

Sur son site internet, l'université a indiqué que la situation était «extrêmement dangereuse» et a demandé aux étudiants de ne pas sortir de l'établissement, précisant que la police recherchait le tireur.

Pas de lien établi avec l'attentat

Le MIT, qui compte 11'000 étudiants, est situé dans la banlieue de Boston, où un double attentat a fait trois morts et près de 180 blessés lundi sur la ligne d'arrivée du marathon.

Aucun lien entre les deux affaires n'a pour l'instant été établi.

Les premières détonations ont été entendues à 22h48 (3h48 suisses vendredi), selon un communiqué du MIT.

«La zone a été bouclée. S'il vous plaît, restez en dehors de la zone jusqu'à plus amples nouvelles», ajoute le MIT.

Selon le procureur du district du Middlesex, Michael Pelgro, le policier grièvement blessé par le tireur a été transporté à l'hôpital où son décès a été constaté. Il n'y a aucune autre victime, a précisé Michael Pelgro dans un communiqué.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.