Passer au contenu principal

Maïdan, un an après: Porochenko hué sur les lieux du drame

Le président ukrainien s'est fait huer à Kiev lors du 1er anniversaire du début du mouvement de contestation proeuropéen Maïdan. La répression sanglante des protestataires en février avait entraîné la chute du précédent régime.

Kiev doit chercher à convaincre la Cour internationale de Justice lundi que Moscou soutient le «terrorisme». (Lundi 5 mars 2017)
Kiev doit chercher à convaincre la Cour internationale de Justice lundi que Moscou soutient le «terrorisme». (Lundi 5 mars 2017)
Keystone
Le FMI et l'Ukraine sont parvenus à un accord préliminaire pour verser une nouvelle aide à ce pays en proie à la crise et à la violence. (Samedi 4 mars 2017)
Le FMI et l'Ukraine sont parvenus à un accord préliminaire pour verser une nouvelle aide à ce pays en proie à la crise et à la violence. (Samedi 4 mars 2017)
Keystone
A firefighter clears debris in Avdiivka after heavy shelling by pro-Russian rebels on February 25, 2017.Sixteen Ukrainian soldiers were wounded within a 24-hour period in clashes with pro-Russian rebels in the conflict-torn east, despite a fresh truce struck last week, the army said. / AFP PHOTO / ANATOLII STEPANOV
A firefighter clears debris in Avdiivka after heavy shelling by pro-Russian rebels on February 25, 2017.Sixteen Ukrainian soldiers were wounded within a 24-hour period in clashes with pro-Russian rebels in the conflict-torn east, despite a fresh truce struck last week, the army said. / AFP PHOTO / ANATOLII STEPANOV
Keystone
1 / 131

Le président ukrainien Petro Porochenko a été hué ce vendredi 21 novembre à Kiev lors d'une cérémonie marquant le premier anniversaire du début du mouvement de contestation pro-européen Maïdan.

La répression sanglante des protestataires en février a entraîné la chute du précédent régime ukrainien.

«Honte! Pourquoi personne n'a été puni?», ont crié plusieurs dizaines de proches des victimes. Ils ont interpellé le président ukrainien qui déposait une gerbe rue Institutska où ont été tués la plupart des manifestants, a constaté un journaliste de l'AFP.

«C'est grâce au sang de nos enfants que vous avez occupé ce poste», ont lancé des protestataires au chef de l'Etat ukrainien. «Porochenko, où sont les tueurs de nos enfants?», pouvait-on également lire sur une affiche. Le vice-président américain Joe Biden, qui devait rejoindre Petro Porochenko, n'est finalement pas sorti de sa voiture.

Une centaine de morts

Le 21 novembre 2013, le régime prorusse de l'époque avait renoncé à la signature d'un accord d'association avec l'Union européenne au profit d'une coopération accrue avec la Russie. Ce volte-face avait déclenché plusieurs semaines de manifestations pro-européennes et la naissance du mouvement Maïdan.

La répression de ces manifestations a tourné au drame en février autour de la place centrale de Kiev, qui a donné son nom au mouvement. Elle a fait une centaine de morts dans des conditions qui n'ont toujours pas été éclaircies.

Après la tuerie du Maïdan, le président de l'époque Viktor Ianoukovitch s'était enfui en Russie avant d'être destitué. Le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko a été élu à sa suite le 25 mai.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.