Passer au contenu principal

Angela Merkel encaisse un coup dur

L’attentat de Berlin va obliger une fois de plus la chancelière à s’expliquer sur son choix d’avoir ouvert les frontières.

Keystone

Malgré l’incertitude qui régnait encore mardi sur l’auteur et le motif de l’attentat, Angela Merkel était déjà sous le feu de la critique pour avoir été trop généreuse envers les réfugiés. Encore une fois, le doute s’est installé dans la société allemande sur la justesse de la politique humanitaire de la chancelière. L’attentat de Berlin, le plus important depuis des années, va l’obliger une fois de plus à s’expliquer sur son choix d’avoir ouvert les frontières pour accueillir en Allemagne des milliers de réfugiés bloqués en Hongrie le 31 août 2015. Ils ont été 900 000 à venir en Allemagne en 2015.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.