Angela Merkel sur le front des échanges et des migrants

AllemagneLa chancelière allemande recevait dimanche le président américain après une visite, la veille, dans un camp de réfugiés en Turquie.

Une manifestation d’opposants à l’accord de libre-échange dit «TTIP» ou «Tafta» a rassemblé samedi à Hanovre plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Une manifestation d’opposants à l’accord de libre-échange dit «TTIP» ou «Tafta» a rassemblé samedi à Hanovre plusieurs dizaines de milliers de personnes. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Les Etats-Unis et l’Union européenne ont besoin de continuer de faire avancer les négociations d’un accord commercial trans­atlantique.» En visite deux jours à Hanovre en Allemagne, le président américain Barack Obama s’est félicité dimanche d’une convergence de vue avec «son amie» Angela Merkel. Les tractations autour de l’accord de libre-échange, dit «TTIP» ou «Tafta», butent toutefois actuellement sur de sérieuses divergences entre Européens et Américains.

En Allemagne, une manifestation d’opposants a rassemblé samedi à Hanovre plusieurs dizaines de milliers de personnes. Au sein même du gouvernement allemand – pourtant considéré comme un des principaux défenseurs du projet en Europe – l’impatience grandit face à une puissance américaine qui veut imposer ses conditions.

L’accord «va échouer»

«Nous ne reculons pas sur nos normes, nous protégeons ce qui se fait aujourd’hui en Europe en matière d’environnement et de protection des consommateurs», a affirmé la chancelière dans un message vidéo diffusé par ses services. L’accord «va échouer sans concessions de Washington», a encore averti dimanche le ministre allemand de l’Economie, Sigmar Gabriel. Le numéro deux du gouvernement refuse en effet d’avaler tout cru un texte qu’il résume pour l’instant à la devise: «Achetez américain.»

La France a aussi fait preuve de fermeté. Depuis des mois, le ministre du Commerce extérieur, Mathias Felk, répète que pour Paris, il y a des lignes rouges à ne pas franchir. Parmi elles, la possibilité offerte à des entreprises de contester les lois d’un pays auprès d’un tribunal arbitral, comme il le répétait dimanche sur les ondes de France Inter.

La totale réciprocité des ouvertures de marché ou la protection de l’agriculture française font aussi partie des conditions avancées par Paris. Selon l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, le président français, François Hollande, qui rejoindra les deux chefs d’Etat avec les dirigeants italien et britannique, aurait prévenu qu’il ne s’exprimerait pas publiquement sur le TTIP, trop impopulaire dans son pays.

Le président américain a aussi réitéré dimanche ses mises en garde au Royaume-Uni en matière commerciale au sujet d’une éventuelle sortie de l’UE. En cas de Brexit, Londres «ne sera pas en mesure de négocier quelque chose avec les Etats-Unis plus rapidement que l’UE», a-t-il prévenu.

Zones de sécurité

Les relations commerciales n’étaient pas le seul souci des deux dirigeants. La guerre en Syrie, qui repart de plus belle, était aussi dans toutes les têtes. Barack Obama appelait à «rétablir le cessez-le-feu», se refusant à tout envoi de troupes américaines au sol. La chancelière, elle, de retour d’une visite du camp de Nizip 2 en Turquie (5000 réfugiés), en appelait à des zones de sécurité en Syrie pour les réfugiés fuyant les combats.

A Gazantiep, le premier ministre turc insistait sur la contrepartie «inaliénable et vitale» à l’accord de renvoi de migrants illégaux en Grèce sur le sol turc: l’exemption de visa pour ses compatriotes. Mais la chancelière lui rappelait qu’il y avait une condition à cet engagement: le respect des 78 critères exigés par l’UE pour libéraliser son régime de visas.

Créé: 24.04.2016, 21h53

Articles en relation

«Une victoire pour la politique migratoire d’Angela Merkel»

Allemagne Interview à contre-courant de Gero Neugebauer, politologue à l’Université libre de Berlin (FU). Plus...

Jour J pour Merkel, la «chancelière des réfugiés»

Sommet européen A la veille de la réunion à Bruxelles, jeudi et vendredi, des leaders de l'UE, l'Allemande persiste et signe: elle ne changera pas de cap. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.