Angelina Jolie dénonce la persécution des Rohingyas

BangladeshL'actrice Angelina Jolie et envoyée spéciale du HCR a visité un camp de réfugiés au Bangladesh. Elle a appelé la Birmanie à cesser les violences contre les Rohingyas.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'actrice américaine Angelina Jolie a appelé mardi la Birmanie à montrer une «véritable volonté» d'arrêter le cycle de violences contre les Rohingyas, lors d'une visite dans les camps de réfugiés du Bangladesh.

Venue en qualité d'envoyée spéciale du Haut-Commissariat pour les réfugiés de l'ONU (HCR), la vedette hollywoodienne est arrivée lundi au Bangladesh, pays pauvre d'Asie du Sud où près d'un million de Rohingyas s'entassent dans de gigantesques camps de tentes après avoir fui les persécutions contre leur communauté musulmane en Birmanie voisine.

«J'appelle les autorités de Birmanie à montrer la véritable volonté nécessaire pour mettre fin au cycle de violence et de déplacements et à améliorer les conditions pour toutes les communautés dans l'État Rakhine», d'où viennent les Rohingyas, a déclaré la cinéaste devant des journalistes.

Minorité paria en Birmanie

Lors de sa visite dans les camps du district de Cox's Bazar (sud), qui ont explosé en taille suite à l'afflux de 740'000 personnes fin 2017, Angeline Jolie a tenu une série de rencontres avec des réfugiés, dont des femmes violées par les militaires birmans.

«Ça a été profondément perturbant de rencontrer des familles qui n'ont connu toute leur vie que la persécution et l'apatridie, qui racontent avoir été traitées comme du bétail », a déclaré l'actrice de 43 ans à la presse.

«J'ai rencontré une femme hier, une survivante de viol en Birmanie, et elle m'a dit Vous devrez me tirer dessus avant que je rentre sans avoir mes droits », a-t-elle aussi relaté.

Minorité paria en Birmanie, les Rohingyas y sont considérés comme des immigrants illégaux bien que certains y résident depuis des générations. A l'automne 2017, ils ont fui en masse ce pays à majorité bouddhiste face à une campagne de l'armée, pour laquelle une enquête des Nations unies a recommandé des poursuites pour «génocide».

Les Rohingyas réfugiés au Bangladesh devraient pouvoir rentrer en Birmanie «seulement lorsqu'ils se sentent suffisamment en sécurité pour le faire volontairement et en sachant que leurs droits seront respectés», a insisté Mme Jolie, très engagée sur les questions humanitaires.

Angelina Jolie achèvera son déplacement au Bangladesh mercredi par une rencontre avec la Première ministre Sheikh Hasina, a rapporté l'ONU dans un communiqué. Les discussions se concentreront sur la manière dont le HCR peut aider le Bangladesh dans son accueil des Rohingyas et les «solutions durables» pour cette communauté déracinée. sam-sa/tw/amd/lch (afp/nxp)

Créé: 06.02.2019, 08h20

Galerie photo

La crise des Rohingyas en Birmanie en images

La crise des Rohingyas en Birmanie en images Les tensions entre les Rohingyas et les Bouddhistes empoisonnent la région depuis des décennies.

Articles en relation

Facebook ferme des pages liées à l'armée

Birmanie Facebook a fermé 425 pages et 135 comptes en lien avec l'armée birmane, accusés de véhiculer la haine contre les Rohingyas. Plus...

Rohingyas blessés: l'ONU lance un appel au calme

Birmanie Des policiers birmans ont blessé par balles dimanche quatre réfugiés qui se trouvaient dans un camp. L'ONU a lancé un appel au calme. Plus...

«Il y avait un trou dans le bateau»

Birmanie Une centaine de réfugiés Rohingyas, qui avaient fui un camp à bord d'un bateau, ont été interceptés par la police birmane. Plus...

Rohingyas: «S'il vous plaît, ne nous renvoyez pas»

Bangladesh Le Bangladesh devait lancer le rapatriement en Birmanie d'un premier groupe de Rohingyas. Les réfugiés ne sont pas montés dans les bus mais ont manifesté pour réclamer justice. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...