Passer au contenu principal

Ankara et Bruxelles espèrent trouver un accord

La diplomatie turque et ses homologues européens comptent bien accorder leurs violons d'ici le 26 mars pour solutionner la prise en charge de migrants qui affluent à leurs frontières.

A la frontière greco-turque, les migrants sont repoussés à coups de lance-eau par les Grecs.
A la frontière greco-turque, les migrants sont repoussés à coups de lance-eau par les Grecs.
Keystone

La Turquie espère ébaucher un accord avec l'Union européenne pour résoudre la crise migratoire d'ici le 26 mars, a indiqué ce mardi le chef de la diplomatie turque, au lendemain d'un sommet à Bruxelles.

«Si nous parvenons à trouver un accord d'ici le 26 mars, alors celui-ci sera mis sur la table lors d'un sommet des dirigeants européens» qui se tiendra à cette date, a déclaré Mevlüt Cavusoglu lors d'un entretien avec l'agence de presse étatique Anadolu.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.